Retour à Alimentation

Découvrir les fruits et légumes en famille

© iStock © iStock

European Fraich'Force, un programme triennal pour promouvoir la consommation de fruits et de légumes en particulier auprès des jeunes ménages, débute en Wallonie, où leur consommation accuse un peu de retard selon les dernières données disponibles.


Les derniers chiffres récoltés en la matière, pour l'Europe, ne sont pas à la hauteur des recommandations de l'OMS, qui préconise un apport de 400 à 800 grammes de fruits et légumes par jour pour un adulte. La Belgique arrive tout de même cinquième dans ce classement européen avec un score moyen de 449 grammes quotidiens. Suffisant donc, a priori, si ce n'est que derrière ce résultat se cachent une tendance à la baisse, d'après les mesures effectuées entre 2014 et 2018, et une forte disparité entre régions, la Wallonie se révélant moins bonne élève.

De façon générale, on constate que les moins grands mangeurs de fruits et légumes frais sont les familles avec de jeunes enfants. Ce qui s'explique aisément lorsqu'on examine les principaux freins à la consommation de ce type d'aliment. Produits fragiles et périssables, fruits et légumes ne se conservent pas longtemps. De plus, ils apparaissent comme longs et compliqués à préparer. Ils sont parfois juste méconnus. Enfin, les jeunes enfants rechignent souvent à manger des légumes en raison de leur goût, moins attractif que celui des produits industriels. La néophobie alimentaire (peur des nouveaux aliments), qui est une étape normale du développement, concerne en premier lieu les légumes.

C'est donc auprès des jeunes familles qu'un travail de sensibilisation doit être poursuivi en priorité. La European Fraich'Force s'est donné pour mission de renforcer la connaissance des fruits et légumes frais auprès des enfants et de leurs parents, d'encourager leur consommation et de développer le plaisir de cuisiner et de manger des fruits et légumes frais, en les installant dans le quotidien des familles de façon pérenne. Le programme, cofinancé par l'Union européenne et porté par l'association interprofessionnelle française Interfel, réunit plusieurs associations au sein de différents pays confrontés à une problématique similaire (France, Hongrie et Belgique). En Wallonie, c'est l'Apaq-W, l’Agence Wallonne pour la Promotion d’une Agriculture de Qualité, qui y participera au travers d'animations dans les écoles, dans les points de vente et lors des festivals d'été.