Retour à Alimentation

Pour un Nutri-score obligatoire 

©iStock ©iStock

Le Nutri-score, vous connaissez certainement. Ce logo à 5 couleurs et 5 lettres, apposé sur certains produits alimentaires permet de savoir, en un coup d’œil, si le produit en question est sain ou pas. Problème : cet étiquetage nutritionnel est laissé à l’appréciation des fabricants. Une coalition inédite de 40 associations de consommateurs, scientifiques, fabricants et distributeurs se mobilise pour rendre le Nutri-score obligatoire au sein de l’Union européenne.  


Aujourd’hui, toutes les forces sont concentrées sur la lutte contre le Covid-19. Mais d’autres enjeux majeurs subsistent en termes de santé publique. Parmi eux, l’accès à une alimentation saine. Afin d’interpeller les politiques au niveau européen sur cette question, une coalition de 40 parties prenantes a envoyé un courrier à la Commission "Health and Food Safety". Le document fait état de la problématique du taux d’obésité en Europe : un adulte sur deux serait en surpoids ou obèse et les enfants ne seraient pas en reste. Une crise sanitaire à endiguer, de l'avis des signataires.  


La coalition défend l’importance pour les consommateurs d’être informés sur les valeurs nutritives des produits alimentaires qu’ils consomment. Actuellement, les producteurs ont pour obligation d’inclure les principales informations nutritionnelles par 100g/ml mais leur emplacement à l’arrière de l’emballage, la description en petits caractères et les difficultés d’interpréter les données rendent ces informations difficilement compréhensives, critiquent les signataires. “Des recherches menées dans plusieurs pays montrent que le Nutri-Score est le système le plus performant pour aider les consommateurs à comparer la qualité nutritionnelle des aliments dans une gamme de produits déterminés et à faire des choix plus sains au supermarché."  Ce logo permet d’adopter un comportement plus responsable quant à son régime alimentaire. (1) 

En 2016, la France a été le premier pays européen à avoir adopté l’étiquetage alimentaire par le Nutri-score. Depuis, plusieurs pays l’ont suivie dont la Belgique, l’Espagne, l’Allemagne, les Pays-Bas, le Luxembourg et la Suisse. La coalition demande à la Commission européenne "d’adopter Nutri-score comme base pour l’harmonisation de l’étiquetage nutritionnel sur le devant des emballages en UE". Parmi les signataires de la lettre : Test-Achats, Delhaize, Carrefour Belgique, Danone, Nestlé, la Dr. Stéphanie Vandevijvere, chercheuse chez Sciensano, l’organisation des consommateurs européens (BEUC)…


(1) " Rendre le Nutri-score obligatoire", En Marche, 5 septembre 2019.