Retour à Bouger

Les travailleurs ne bougent pas assez

© iStock © iStock

Avec le confinement et le télétravail, les Belges ne bougent décidément pas assez. La Ligue cardiologique belge relance sa campagne "Please stand up and move" pour la troisième année consécutive, sous une forme adaptée au contexte de la crise sanitaire.


Pendant deux semaines, du 19 avril au 2 mai, la Ligue cardiologique belge propose, par le biais de vidéos, un programme sportif conçu par des professionnels. La sédentarité représente l’un des principaux facteurs de risque de mortalité selon l’Organisation mon diale de la santé. Or, la Belgique figure parmi les moins bons élèves en Europe : elle serait 6e sur la liste des pays où l'on passe le plus de temps en position assise.

Rester derrière son écran toute la journée est le lot de nombreux travailleurs, et cette situation n'a fait qu'empirer avec le télétravail imposé à la plupart d'entre eux par les autorités politiques. Outre la suppression des trajets entre le domicile et le lieu de travail, ce mode de fonctionnement engendre aussi une diminution des déplacements qui pouvaient se faire au sein des bureaux – se rendre à la photocopieuse, passer voir un collègue, rejoindre un espace de réunion, sortir pour la pause de midi... Cette quasi-immobilité n'est pas sans conséquences : au-delà de la prise de poids, le manque d'activité physique entraîne une augmentation du risque de maladies cardio-vasculaires, d'accident cérébral et de diabète, selon une étude de l'université d'Oxford (1).

Pour contrer cette tendance, il est recommandé d'intégrer une pratique sportive dans sa routine hebdomadaire. L'OMS préconise 2h30 d’exercice modéré par semaine, réparties idéalement en cinq séances. Mais si cet objectif paraît difficile à atteindre, l'important, rappelle la Ligue cardiologique belge, est de se remettre en mouvement pour commencer. Pour cela, elle dispense quelques astuces aux télétravailleurs : marcher pendant une conversation téléphonique, suivre une réunion debout, s'octroyer des pauses régulières pour se dégourdir les jambes... En dehors du travail, les cardiologues encouragent aussi à privilégier la marche ou le vélo pour des petits déplacements. Si la voiture est indispensable, penser à la garer à distance pour s'obliger à bouger un minimum. Préférer l'escalier à l'ascenseur si l’on vit en appartement, et ne pas oublier de s’étirer régulièrement.


(1) "Physical inactivity and cardiovascular disease at the time of coronavirus disease 2019 (Covid-19)", G. Lippi, B. M. Henry et F. Sanchis-Gomar.

Pour en savoir plus ...