Retour à Dépendances

Moins de fumeurs mais plus d'obèses

© iStock © iStock

Selon les dernières conclusions de l'enquête de santé 2018 du centre fédéral de recherche Sciensano, le Belge fume et boit moins qu'avant. Cependant, le surpoids et l'obésité chez les adultes n'ont fait qu'augmenter ces vingt dernières années. Et les chiffres sont inquiétants.

 

 


Dans les résultats de cette deuxième partie d'enquête, on trouve donc du bon… et du nettement moins bon : si le pourcentage de fumeurs parmi les 15 ans et plus ne cesse de diminuer (19,5% en 2018 contre 30% en 1997) et que les Belges sont de moins en moins nombreux à consommer de l'alcool (76,6% – tout de même – en 2018 contre 82% en 2013), pas moins de 49,3% des adultes belges sont en surpoids (avec un indice de masse corporelle – IMC – supérieur ou égal à 25). Pire : 16% de la population est obèse (IMC supérieur ou égal à 30). En 1997, ces pourcentages étaient de 41,3% et 10,8%. Une hausse inquiétante qui peut s'expliquer par le manque d'ex­ercice physique et la sédentarité, mais surtout par une alimentation déséquilibrée. "Nous consommons trop peu de fruits et légumes. Seul un Belge sur trois de 6 ans et plus mange la quantité quotidienne recommandée de deux fruits par jours. Pour les légumes, le pourcentage est seulement de 38%, explique Sabine Drieskens, chercheuse chez Sciensano. Par ailleurs, une personne sur cinq boit chaque jour des boissons sucrées".

Ces chiffres sont alarmants mais pas surprenants : ils avaient déjà été révélés dans une autre étude, conduite par PronoKal Group et parue en janvier dernier (1). On pouvait notamment y lire que les Belges sont cons­cients qu’ils doivent perdre du poids. 60% d'entre eux avouent vouloir maigrir et souhaitent un soutien professionnel pour y arriver. Au total, la population adulte de Belgique souhaiterait perdre le poids de 52.636 tonnes, une masse comparable à celle de 309 baleines bleues ou encore de 127 Boeings chargés au maximum ! Ce n'est pas faute d'essayer : selon l'étude, la moitié des Belges a déjà tenté une fois un régime. Mais un sur trois seulement est parvenu au résultat souhaité…