Retour à Médias

"Et ta prostate, ça va ?"

© PointCulture © PointCulture

PointCulture édite, sur DVD, une sélection de courts métrages d'animation permettant d'affronter des thèmes difficiles liés à la santé. Une aide appréciable pour les acteurs du socio-éducatif au sens large.


Sam est un homme ordinaire. Employé de banque, il mène une vie réglée comme du papier à musique entre sa collègue de guichet et l'entretien de son petit jardin. Jusqu'au jour où une étrange coquille apparaît sur son dos, prenant de plus en plus de place et lui rendant progressivement la vie infernale. Tel est le point de départ de La Coquille, court métrage d'animation belge et métaphore autour du handicap réalisée avec le concours d'une vingtaine de personnes et leurs accompagnants confrontés à l'ataxie de Friedrich (maladie neurodégénérative héréditaire). En une douzaine de minutes, la trajectoire de Sam parvient à aborder avec subtilité le déclenchement de la maladie, les phénomènes de minimisation et de déni, le poids du regard social sur le malade, etc. Bref, une manière brève et efficace de traiter les conséquences du handicap ou de la maladie, tant dans la vie personnelle que professionnelle.

La Coquille n'est que l'un des onze courts métrages d'animation édités entre 2012 et 2017 figurant sur un tout nouveau DVD édité par PointCulture (ex-Médiathèque). Si son titre est "la Santé tout court", c'est bien la santé au sens large qu'il faut entendre ici, tant les thématiques abordées sont variées. Dans Charles, réalisé en France en 2017, un enfant est tellement empêtré dans les soins prodigués à sa mère qu'il se réfugie dans un monde imaginaire, subissant aussi des situations de harcèlement scolaire dont il ne sortira que grâ­ce à l'intervention de services soci­aux bienveillants. Dans Le labyrinthe, il est question de la santé mentale d'un détenu, menant sa vie comme un lion en cage et confronté à un compagnon de cellule aux apparences de taureau qui l'emportera dans un tourbillon d'hallucinations destructrices.

Affronter l'intime

Les titres des œuvres retenues sont parfois trompeurs. Et ta prostate, ça va ? n'est pas un outil pour mieux comprendre les difficultés liées au fonctionnement de la petite glande, mais une invitation à parler plus librement de sa sexualité (hétéro ou homo) et de l'intimité père/fille. Guide de jardinage n'est pas la énième assistance à la taille des rosiers, mais l'itinéraire d'une jeune maman découvrant petit à petit l'autisme de son enfant et, avant de renouer avec lui, passant par les stades de la culpabilité et de l'impuissance symbolisés par les ronces. Avec Afterwork, on croit retrouver un instant les vieux "cartoons" pour enfants et leur comique rocambolesque mais – erreur ! –  le lapin mis en scène ici n'est qu'un vague cousin de Bugs Bunny épuisé par un job abrutissant au fil d'une métaphore cynique sur le monde du travail d'aujourd'hui.

Approches décalées

On est loin, ici, du didactisme un peu gnangnan des outils conventionnels d'éducation aux maladies et à la santé utilisés, à une certaine époque, avec les groupes scolaires notamment. Les thèmes sont denses, con­temporains et souvent lourds : le deuil (Pépé le morse), la démence des seniors (Une tête disparaît), l'oppression de la fem­me et l'hyper-sexualisation sur les réseaux sociaux (Simbiosis Carnal), etc. Le recours aux techni­ques d'animation (3D, 2D, rotoscopie (1), etc.) permet de les aborder de front avec un maximum de nuance et de délicatesse et parfois, il est vrai, d'une façon plus crue et directe. "La force du cinéma d'animation est de réussir à pousser très loin la dimension artistique et symbolique, commente Bruno Hilgers, responsable du service éducatif chez PointCulture. Ces artifices permettent une approche décalée, moins frontale. Au final, ce type de support permet souvent de libérer la parole plus facilement".

Tel est le but de ce nouvel outil qui s'adresse principalement aux intervenants de santé, aux éducateurs du secteur psycho-médico-social et aux enseignants. Et, à travers eux, à leurs publics respectifs. Le DVD est accompagné de onze fiches pédagogiques, classées selon la tranche d'âge prioritairement visée (dès 13, 15 ou 17 ans). Chacune offre à l'animateur une série de pistes pour décrypter les techni­ques de réalisation utilisées (on notera, au passage, la richesse extrême des bandes sons !) et décortiquer les thématiques abordées. D'autres ressources en ligne sont systématiquement indiquées. Beaucoup de ces œuvres ont été suscitées par l'expérience personnelle de leurs réalisateurs et/ou conçues en collaboration avec des intervenants de santé. Certaines ont reçu des distinctions dans des festivals internationaux. Bien méritées.


Pour en savoir plus ...

Le DVD est disponible gratuitement dans tous les PointCulture de la Fédération Wallonie Bruxelles ou via www.pointculture.be (02/737.18.11)