Retour à Musique

Rock and kids

© Comète
Comète, du pop rock belge qui fait bouger les enfants. © Comète
Comète, du pop rock belge qui fait bouger les enfants.

La scène musicale jeune publique se renouvelle, mettant rock, pop ou hip-hop à la portée des petites oreilles, au bonheur des grands enfants qui les accompagnent.


Les spots s’allument. Dan, Brice et Lionel, respectivement bassiste, guitariste et chanteur-guitariste du groupe pop rock belge Girls in Hawaii, sortent de l’ombre. Accompagnés par César, batteur namurois du groupe Mortalcombat, ils forment ensemble le groupe Comète. Les musiciens saluent la foule qui frétille. Nous ne sommes pas à Dour, mais un dimanche après-midi au centre culturel Wolubilis à Woluwe-St-Lambert. L’éclairage, la sono, tout ressemble à s’y méprendre à un concert "classique". Sauf que le son est plafonné à 85 décibels et qu’on ne sert que des jus de fruits et de la grenadine au bar. Le jeu des rayons lasers qui traversent les fumigènes (dosé à bon escient pour les enfants) fascine les gamins qui tournent la tête dans tous les sens. Certains essayent d’attraper un rayon de lumière au passage.

Pour composer ce spectacle, les quatre musiciens ont repris des morceaux de pop, de rock ou de hip-hop qui ont bercé leur enfance ainsi que des compositions personnelles réa­lisées dans leur tendre jeunesse. Un peu timide au début, le public s’é­chauffe au fur et à mesure que la musique monte en puissance. Sous le regard amusé des parents, bientôt une ribambelle de gosses se tortille devant la scène sur des airs de Sexy boy, Air ou Stéréo total. Les plus intrépides (futurs festivaliers ?) se rapprochent de l’estrade qu’ils tentent d’escalader. 50 minutes plus tard, le groupe quitte la scène sous un tonnerre d’applaudissements.

Du punk au jazz

À côté des accords de guitare de Comète, d’autres styles s’invitent sur la scène jeunesse. Comme Gyrophare, un groupe de Bruxellois qui propose des concerts mêlant influences punk, ska, électro et rockabily. Les textes, qui traitent du quotidien des enfants et de leur imaginaire, "invitent le public à renouer avec le plaisir et les revendications sauvages de l’enfance", confient les musiciens.

Dans un tout autre registre, le saxophoniste belge Manu Hermia et ses deux compagnons de route musicale Sam Grestman et Pascal Mohy, font découvrir l’harmonie du jazz aux enfants. Ces trois musiciens confirmés ont fait des comptines leur terrain de jeux préféré, montrant comment l’improvisation peut transformer une mélodie très simple en petit bijou musical.

Festivals adaptés

Certains des festivals de musique qui rythment l’été belge s’adaptent aussi à un public-familial. Esperanzah, festival de musique du monde qui se tient chaque année début août à l’abbaye de Floreffe, et la Semo, organisé en juillet au parc d’Enghein, ont redoublé d’efforts pour séduire le jeune public. En marge des concerts, des animations sont organisées spécifiquement pour les mini festivaliers : contes, cirques, jeux, ateliers de bricolage, balades musicales. Les infrastructures sont également pensées en fonction : campings calmes réservés aux familles, espaces zen pour pouponner, menus enfants composés de produits locaux et de saison dans certains foodtruck, possibilité d’em­prunter des casques anti-bruit, indispensables pour protéger les oreilles des petits mélomanes… Ces deux évènements s’inscrivent par ailleurs dans une réflexion sur le développement durable. Parce qu’ici, on est là aussi pour les générations futures.

Infos pratiques :

• Comète (à partir de 6 ans) sera présent :

  • aux Rotondes à Luxembourg ville le vendredi 21 juin à 19h – Gratuit - Réservation obligatoire sur www.rotondes.lu ou au 0035 2 2662 2030
  • au parc du Cinquantenaire à Bruxelles le dimanche 23 juin à 11h. Gratuit et sans réservation. Infos sur www.fetedelamusique.be

• Les prochains évènements de Gyrophare seront annoncés sur le Facebook du groupe www.facebook.com/gyropharepunk et ceux de Jazz for Kids sur www.manuel-hermia.com

• À l’affiche d’Esperanzah : Caravan Palace, les Ogres de Barback, Michael Kiwanuka… Du 2 au 4 août à l’abbaye de Floreffe. Prévente : 39 EUR par jour, 79 EUR pour trois jours (hors camping), gratuit pour les moins de 12 ans. Infos sur www.esperanzah.be

• À l’affiche de la Semo : Grand corps malade, les Négresses vertes, Saule… Du 12 au 14 juillet dans le parc d’Enghien. Prévente : 42,50 EUR (adulte) et 14,50 EUR (3 à 18 ans) pour un jour - 87 EUR (adulte) et 27,50 EUR (enfant) pour trois jours (hors camping) – gratuit avant 3 ans - Infos sur www.lasemo.be