Retour à Éditos

Le volontariat contribue à rendre la crise sanitaire plus solidaire !
 

Le volontariat contribue à rendre la crise sanitaire plus solidaire !
 

Ce 5 décembre, c’est la Journée internationale des volontaires. À cette occasion, revenons sur cette année si particulière qu’ils viennent de vivre et tentons d’entrevoir comment ils ont traversé cette crise à nos côtés.


La crise du coronavirus a ébranlé nos certitudes et bouleversé nos habitudes. Elle a suscité son lot de comportements individualistes (ruées dans les supermarchés, non-respect des règles sanitaires…), mais a aussi vu naître de beaux élans altruistes. Dès la première vague, des dispositifs d’entraide en tout genre ont vu le jour, entraînant une mobilisation impressionnante. 

À côté de ces dispositifs d’entraide nouveaux et émergents, la MC a d’abord tenté de maintenir le cap : continuer à rendre le meilleur service possible à ses membres. Elle a embrassé de nouvelles missions pour contribuer à l’effort collectif (suivi des contacts, message de prévention, etc.). Enfin, elle a aussi vu ses pratiques de volontariat chamboulées. 

Des volontariats variés, différemment touchés …

Les formes que prend le volontariat au sein de la MC et de ses mouvements socio-éducatifs (Ocarina, Altéo, Énéo) sont diversifiées : gestion (siéger dans une instance de décision), militance (défendre un accès à la santé pour tous), représentation (relayer les préoccupations, les idées et les souhaits des membres), promotion de la santé (organiser des conférences et formations), service (transporter des personnes malades ou porteuses d’un handicap) ou animation (accompagner des séjours pour les jeunes). La diversité des quelque 10.000 volontaires qui incarnent la MC fait notre fierté. Mais la crise sanitaire et son impact social ont frappé…

La lutte contre le virus a entraîné une baisse significative des possibilités habituelles de volontariat. Tous les volontariats dits "non essentiels" ont été mis à l’arrêt : ce fut le cas de la plupart des volontariats dans le secteur socio-éducatif, qui joue pourtant un rôle fondamental dans le renforcement du lien social et la lutte contre l’isolement. Certains de nos volontaires faisant partie d’un public à risque ont par ailleurs été encouragés à faire une pause dans leur engagement. Il est très difficile de voir s’arrêter l’activité dans laquelle on consacre beaucoup de temps et d’énergie au quotidien et ces volontaires ont indéniablement souffert. D’autres ont vu leur volontariat bousculé par l’ajout de règles sanitaires qui ont considérablement complexifié leur engagement. Leur zèle et leur créativité ont permis de continuer à assurer certains services importants, par exemple le transport des malades. D’autres ont transformé leur engagement en s’investissant dans de nouveaux projets (envoi de cartes postales en maison de repos, confection de masques, appels téléphoniques à des personnes isolées...). Enfin, les règles sanitaires et notre souci de ne pas faire prendre de risques à nos volontaires ont limité les occasions de "faire mouvement". L’ensemble de nos volontaires a donc dû se réinventer, trouver d’autres façons de se réunir, de débattre, de coconstruire et de décider, cela en dépassant des obstacles technologiques de taille.

Des acteurs, héros discrets ?

Ces volontaires — "nos" volontaires — ont fait montre d’une réelle détermination et d’une créativité insoupçonnée. Oserions-nous dire qu’ils font discrètement partie de ces héros du quotidien ? En effet, à l’ère de la distanciation physique, il est plus que jamais fondamental d’éviter la distanciation sociale et l’isolement. Par leur action solidaire, les volontaires contribuent à renforcer ce tissu social dont nous avons tant besoin. Ils se mettent collectivement au service d’un projet humain, d’un modèle de société auquel nous croyons en dépit du contexte morose. Et ils le font gratuitement, par conviction, sans enjeux marchands, d’argent. Ils donnent et reçoivent du sens.

La MC, depuis ses origines, a fondé son action sur la participation de ses membres. Le volontariat, l’entraide, la solidarité et l’engagement font partie intégrante de son ADN. À l’occasion de la Journée internationale des volontaires de ce 5 décembre, la MC souhaite mettre en évidence et remercier chaleureusement l’ensemble de ses volontaires pour leur engagement, leur attention aux autres et leur soif d’un monde plus juste et plus durable. Avec nos professionnels, ce sont eux qui font la MC... et qui préparent le monde d’après.

Éditos précédents

Ouvrir

Suivez-nous

Inscrivez-vous à notre lettre électronique sur le site de la Mutualité chrétienne via notre applicatation "Préférences de communication par e-mail". Vous n'êtes pas membre MC et vous souhaitez vous abonner à notre lettre électronique, envoyez un courriel à l’adresse enmarche@mc.be