Navigation
Retour à Politique

Sécurité sociale

"Investissez dans les paradis sociaux" : la campagne conjointe du Centre d'information et d'éducation populaire (CIEP) du Mouvement ouvrier Chrétien et des Équipes populaires donne le ton. Adressée à tous – et particulièrement aux jeunes – elle alerte sur les dangers de privatisation de la sécurité sociale. Dans le jeu vidéo Sécu Wars, le héros doit survivre dans un futur tourmenté où toute protection sociale a disparu.

En savoir plus

Une proposition de loi d'une députée N-VA, soutenue par le gouvernement fédéral et le CDH, vise la modification du cadre légal autour du secret professionnel. Elle contraindrait les travailleurs des institutions de sécurité sociale à dénoncer activement les personnes suspectées de terrorisme. En passe d'être votée à l'heure d'écrire ces lignes, la loi provoque une levée de boucliers dans le secteur.

En savoir plus

Lorsque nous devons bénéficier de soins, consulter un médecin, prendre des médicaments ou être hospitalisé, une bonne part des frais nous est remboursée. Si nous ne pouvons plus travailler pour raisons de santé, nous recevons une indemnité. Ces droits sociaux ne tombent pas du ciel. Ils sont cimentés par la solidarité. L’organisation actuelle de notre système d’assurance soins de santé et indemnités trouve son origine dans une loi, la Loi Leburton, qui aura 50 ans le 9 août 2013. Pour marquer l’évènement, En Marche ouvre les pages de l’histoire, plonge dans les arcanes du système actuel et jette un regard aiguisé sur l’avenir.

En savoir plus

Mieux connaître la situation financière et sociale des travailleurs en incapacité de travail depuis plus d'un an : telle était l'ambition de la Mutualité chrétienne et de ses mouvements Altéo et Samana (ex-Ziekenzorg) en lançant une vaste enquête à laquelle 500 personnes ont participé (1). Au-delà des statistiques, une réalité. Celle de Patricia. Son témoignage poignant est aussi un message d’espoir.

En savoir plus

La réforme des pensions légales a déjà fait couler beaucoup d'encre. Car son leitmotiv – maintenir plus longtemps les travailleurs au travail – inquiète. Particulièrement les femmes, les travailleurs à temps partiel et ceux qui portent des métiers lourds. La restriction des périodes assimilées risque d’affecter le montant de leur pension.

En savoir plus