Retour à Santé

Hôpitaux

La Mutualité chrétienne a passé au scanner les factures hospitalières de ses membres. Ce baromètre 2019 montre, sans surprise hélas, que les patients paient toujours plus chers leurs frais d'hospitalisation lorsqu'ils choisissent une chambre individuelle. En cause : des suppléments d'honoraires qui ont encore grimpé de plus 6% en un an lors de séjours avec nuitées. Mais séjourner en chambre commune ou a deux lits ne protège pas pour autant de factures élevées. Focus sur les principaux résultats interpellants de cette analyse chiffrée.

En savoir plus

Pose d’une prothèse de hanche, placement d'un pacemaker, ablation de la vésicule biliaire, opération de la cataracte… Dans son 14e baromètre hospitalier, la Mutualité chrétienne a décortiqué les factures des membres hospitalisés en 2017 à la suite de l'une ou l'autre intervention médicale parmi les plus fréquentes (1). Principal constat : le séjour peut coûter jusqu'à dix fois plus en chambre individuelle qu'en chambre à deux lits ou commune. Les suppléments d'honoraires et de chambre représentent ensemble 80 à 90% de la facture.

En savoir plus

Les mutualités, les hôpitaux et l’INAMI lancent une campagne de sensibilisation auprès des patients pour leur rappeler d’emmener leur carte d'identité électronique (carte eID) lorsqu'ils se rendent en clinique pour les consultations, les hospitalisations et les urgences.

En savoir plus

Les hôpitaux collectent de nombreuses données médicales sur leurs patients. Cette mine d'or, une société américaine propose à des établissements hospitaliers de l'acquérir – pour un prix dérisoire – avec, à la clé, la fourniture d'analyses et de conseils. Dans son viseur : revendre à des entreprises commerciales les résultats de la compilation des données. La Mutualité chrétienne a rendu publique et dénoncé cette pratique scandaleuse à but mercantile.

En savoir plus

Être hospitalisé peut entraîner des difficultés sociales, familiales ou financières liées à l’état de santé. La plupart des hôpitaux mettent à disposition tant du patient que de son entourage l’assistance de leur service social. Ce service est gratuit et peut être sollicité avant, pendant ou après l’hospitalisation.

En savoir plus