Retour à Hôpitaux

Sept conseils pour garder sa facture d'hôpital sous contrôle

Au bout du couloir, quelle facture ? (c)Istock Au bout du couloir, quelle facture ? (c)Istock

Préparer son séjour à l'hôpital permet d'éviter de mauvaises surprises financières.  Parce qu'un patient averti en vaut deux, la MC vous informe ! 


1. Avant votre admission à l'hôpital, demandez une estimation du coût de votre hospitalisation.

Le prix du matériel médical (implant, prothèse...) peut être élevé. En chambre individuelle, les montants facturés pour la chambre et les suppléments d'honoraires portés en compte peuvent aussi s'avérer onéreux. Tout dépend des prestations réalisées et du pourcentage que les différents prestataires de soins appliqueront sur leurs honoraires (1).

Certains hôpitaux affichent des estimations de coûts pour les interventions courantes sur leur site internet. Ce n'est pas le cas de l'établissement hospitalier où vous allez être hospitalisé ? L'intervention que vous allez subir n'est pas reprise dans la liste proposée?  Vous souhaitez une estimation personnalisée ou des explications ? Si vous souhaitez une estimation personnalisée ou des explications, n'hésitez pas à en parler à votre médecin ou au service des admissions de l'hôpital.

2. Osez demander à votre médecin combien vous coûtera l'intervention.

Les prestataires de soins sont tenus par la loi de vous informer non seulement sur les aspects médicaux de votre traitement mais aussi sur ses conséquences financières. Si le médecin vous précise que certaines prestations ne sont pas remboursées par l'assurance obligatoire, discutez avec lui des alternatives pour trouver ensemble la solution qui vous convient le mieux.

3. Choisissez le type de chambre dans lequel vous souhaitez séjourner, en étant bien conscient des conséquences financières que ce choix implique.

Les suppléments de chambre et d'honoraires sont interdits si vous choisissez de séjourner en chambre commune ou à deux lits. Mais si vous optez pour une chambre particulière, vous devrez payer un supplément de chambre et des suppléments d'honoraires seront sans doute portés en compte par les médecins pour leurs prestations.

Le choix du type de chambre vous appartient. Votre médecin n'a pas le droit de vous imposer une chambre individuelle ni de refuser de vous traiter ou de reporter le délai d'intervention parce que vous choisissez une chambre à deux lits. En cas de difficultés, contactez le service de médiation de l’hôpital ou demandez l'aide de votre mutualité.

Si possible, demandez à l'avance la déclaration d'admission ou consultez ce document sur le site Internet de l'hôpital afin de pouvoir le lire sereinement. Lors de votre admission, vous serez invité à compléter et le signer. Indiquez-y votre choix de chambre. Lisez attentivement ce document avant de le signer. Si vous n'êtes pas en mesure de lire et de signer vous-même ce document officiel, votre représentant légal peut le faire pour vous.

Veuillez noter que, malgré l'interdiction des suppléments d'honoraires et de chambre, les coûts dans une chambre à deux lits ou plus peuvent être élevés, en raison, entre autres, de la facturation de prestations non remboursables ou de suppléments de confort tels qu'une télévision ou un réfrigérateur.

4. Préparez votre admission en choisissant les biens et services distincts des soins médicaux que vous souhaitez utiliser : télévision, boissons, séjour d'un accompagnant...

Les frais divers peuvent fortement faire grimper la facture. Consultez à l'avance leur liste, publiée sur le site Internet de l'hôpital. N'hésitez pas à poser toutes vos questions. Seuls les services ou biens que vous avez explicitement demandés peuvent vous être facturés.

5. Si vous bénéficiez d'une assurance hospitalisation, vérifiez soigneusement ce qu'elle couvre ou pas.

Bien souvent, les assurances hospitalisation fixent des plafonds d'intervention ou couvrent un pourcentage maximal de suppléments d'honoraires. Le plus souvent, les honoraires non remboursables par l'assurance obligatoire ne sont pas non plus pris en charge.

6. Sur la facture de l'hôpital, vérifiez bien les frais qui vous ont été portés en compte.

Vous recevrez votre facture d'hospitalisation environ deux mois après votre sortie. L’assurance obligatoire sera déjà intervenue directement pour une partie des frais. Il vous restera à payer la partie dite "à charge du patient". Pour toute question sur les montants repris sur votre facture d’hospitalisation ou si certains montants vous paraissent anormaux, n’hésitez pas à contacter le Service Défense des membres de la MC. Un conseiller juridique spécialisé répondra à vos questions et pourra vous aider dans les démarches à entreprendre auprès de l’établissement hospitalier.

En tant que membre de la MC en ordre de cotisation à l’assurance complémentaire, vous bénéficiez d’office de la couverture prévue par l'Hospi solidaire. Pour ce faire, présentez la facture originale de l'hôpital à la MC dès que vous la recevez, accompagnée de la demande d'intervention dûment complétée et signée que vous avez préalablement demandée à votre conseiller mutualiste ou téléchargée sur le site de la MC. Ceci est également valable si vous avez souscrit une des assurances facultatives de la MC : Hospi +, Hospi +100 ou Hospi +200).

7. Communiquez avec l'hôpital si vous n'êtes pas en mesure de payer votre facture à temps.

Si vous payez l'hôpital au-delà du délai mentionné sur votre facture, vous vous exposez à des frais supplémentaires. Contactez le service de facturation sans attendre de rappel en cas de difficultés financières, de contestations ou dans l'attente du remboursement de votre assurance hospitalisation.


(1) L'hôpital est tenu de mentionner sur la déclaration d’admission le pourcentage maximum des suppléments d'honoraires aux montants de base que peuvent demander les médecins. 

Pour en savoir plus ...

Plus d'informations auprès des conseillers mutualistes MC, au 0800 10 9 8 7 ou sur www.mc.be/hospi

Le choix du type de chambre vous appartient. Votre médecin n'a pas le droit de vous imposer une chambre individuelle ni de refuser de vous traiter ou de reporter le délai d'intervention parce que vous choisissez une chambre à deux lits.