Navigation
Retour à Santé

Médecine

Le coût des technologies baissant, il deviendra bientôt plus intéressant de lire le génome complet d’un patient que de cibler une analyse sur un ou plusieurs gènes pour détecter une maladie grave ou évaluer le risque de développer une affection déterminée. Conséquence : l'ensemble des anomalies génétiques du patient sera ainsi mise au jour. Mais que faire de ces informations ? Le Centre fédéral d'expertise en soins de santé (KCE) appelle à la prudence sur ce terrain éthiquement délicat.

En savoir plus

Une nouvelle étape dans la sensibilisation au don d'organes sera franchie lors des élections communales d'octobre prochain. Le donneur potentiel pourra disposer, sur les lieux mêmes où il votera, du formulaire officialisant son accord en cas de décès.

En savoir plus

Cholestérol, allergies, intolérance au gluten, infections urinaires, carence en fer, virus HIV, cancer du côlon, maladie de Lyme, tétanos, prostate, fertilité... la gamme de tests à réaliser chez soi, disponibles en pharmacie, ne cesse de s'étoffer. Tous ces autotests sont-ils fiables? Apportent-ils une plus-value dans la prise en charge de la santé ? Quand et pour qui sont-ils indiqués ? Comment les utiliser ? Et que faire des résultats ? Conseils pour le meilleur en évitant le pire. 

En savoir plus

C'est une bien désagréable compagne d'hiver : la grippe ! Certains liront peut-être cet article blottis dans leur lit, atteints par cette maladie infectieuse des voies respiratoires. En général, la grippe touche 5 à 10 % de la population, par vague d'épidémie. L'occasion de rappeler que, si la grippe est fréquente, elle est loin d'être banale. 

En savoir plus

La pression de la vie quotidienne provoque chez certains d'entre nous, à des degrés et des moments divers, un état de stress et de fatigue, un sentiment d'injustice, des épisodes de découragement. Sur ces états passagers – et tellement humains – on a trop souvent tendance à accoler l'étiquette de "dépression".

En savoir plus

Les allergies alimentaires apparaissent dès le plus jeune âge. Pour autant, rien ne sert d'être trop prudent. En revanche, il faut miser sur l'attention conjuguée des parents, des professionnels de la santé et des instituteurs. Tout comme sur l'éducation de l'enfant.  Précisions avec la professeure Françoise Smets, pédiatre et membre du centre de l'allergie de l'UCL. 

En savoir plus

En 2016, plus de 32.000 enfants entre 6 et 18 ans se sont vu rembourser du méthylphénidate pour traiter un trouble déficitaire de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). Et parmi les adolescents, un sur cinq en consommait déjà il y a dix ans. C'est l'un des résultats inquiétants d'une étude menée par la Mutualité chrétienne (MC). Interpellant aussi : dans une même classe scolaire, les plus jeunes ont 50% de risques supplémentaires d'être "sous" Rilatine. La MC s'inquiète du risque de sur-utilisation de ce médicament, loin d’être anodin pour la santé.

En savoir plus