Prévention

Cancer du sein : les signaux d’alerte

Sentir une "boule" dans un sein n’est pas le seul signe possible d’un cancer. D’autres anomalies au niveau de la peau ou du mamelon (la pointe du sein) doivent vous encourager à consulter un médecin au plus vite.

1 min.
(c) AdobeStock
(c) AdobeStock
Candice Leblanc

Candice Leblanc

Idéalement, il faudrait faire examiner ses seins une fois par an par un médecin. Cela dit, dans la majorité des cas, ce sont les patientes elles-mêmes qui ont remarqué une anomalie qui, de fil en aiguille, s’est avérée maligne.

Examinez donc vos seins régulièrement, de préférence debout, devant un miroir, d’abord avec les bras le long du corps puis en croisant les mains derrière la tête. Voici une dizaine de symptômes qui méritent une consultation médicale rapide, même si vous avez récemment vu un médecin ou même fait une mammographie (1) :

  • Un changement dans le volume ou la forme d’un sein.
  • L’apparition d’un petit creux, de fossettes ou de plis dans la peau d’un sein.
  • Un sein anormalement chaud au toucher, rouge ou enflammé.
  • Une démangeaison persistante.
  • Un mamelon craquelé ou rougi.
  • Une croûte ou de petites lamelles de peau qui se détachent (desquamation) sur un mamelon.
  • Un suintement, un liquide qui sort du mamelon.
  • Un mamelon soudainement rentré, inversé.
  • Une douleur persistante, un endroit différent au toucher ou encore une petite blessure qui cicatrise mal. 

L’autopalpation régulière est également recommandée (2). Si vous remarquez une grosseur, une petite boule ou un gonflement au niveau du sein, sous ou vers l’aisselle, parlez-en à votre médecin, même et surtout si ce n’est pas douloureux. Dans la majorité des cas, ce n’est rien de grave, mais vaut mieux s’en assurer, car, en Belgique, une femme sur huit souffrira d’une tumeur mammaire au cours de sa vie. C’est le cancer le plus répandu dans la gent féminine et elles sont plus de 2.000 à en mourir chaque année. Or, plus un cancer est diagnostiqué tôt, plus grandes sont les chances d’en guérir…


 

(1)     Environ 10 % des cancers mammaires ne sont pas détectées par la mammographie.

(2)     Inutile de contrôler et palper vos seins pendant vos règles et dans les jours qui suivent, car la poitrine se modifie naturellement – mais provisoirement ! – durant cette période.