Retour à Prévention

Covid-19 : quels modes de transmission ?

(c)Leyla Vidal Belpress (c)Leyla Vidal Belpress

Le Covid-19 se propage dans la population, essentiellement par le biais d’un contact étroit (moins d'un mètre cnquante) et prolongé (plus de 15 minutes) avec une personne infectée. Mais dans quelles circonstances les risques de transmission sont-ils les plus élevés ? Les enfants sont-ils moins transmetteurs que les adultes ? État de la question à partir des connaissances scientifiques actuelles. Et recommandations.


Le Covid-19 se transmet de deux manières :
- par le contact direct ou étroit (moins d’un mètre de distance) avec une personne infectée ou une surface qu’elle a contaminée.
- par la voie aérienne lorsque de petites particules liquides sont expulsées par la bouche ou par le nez d'une personne infectée alors qu'elle tousse, éternue, parle, chante, crie ou respire profondément. Ces particules liquides sont de tailles différentes, allant de grosses "gouttelettes respiratoires" à des "aérosols" plus petits, à l'image de la vapeur produite par la respiration par temps froid.

Concrètement, en l’absence de masque, une personne infectée émet des gouttelettes chargées de virus, dont les plus grosses se déposent sur des objets ou surfaces à proximité immédiate comme les tables, les poignées de porte, les rampes… Une personne saine peut alors s’infecter en touchant la zone contaminée avec les mains puis en les portant à sa bouche, son nez ou ses yeux, sans s’être lavé les mains entretemps. Le virus peut persister plusieurs heures sur une surface inerte contaminée. Mais ce n’est pas tout : les petites particules peuvent être entraînées à distance par l’air ambiant, et y rester en suspension. Le virus peut ainsi s’accumuler dans l’air intérieur et se transmettre à une personne éloignée de la personne infectée…

À ce propos, en juillet dernier, 239 scientifiques issus de 32 pays ont alerté l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sur l’importance de prendre en considération la transmission du Covid-19 par aérosols dans les lieux clos et mal ventilés. Cette lettre ouverte faisait suite aux résultats de plusieurs recherches menées sur des foyers épidémiques : restaurants, chorales, cours d'entraînement physique, boîtes de nuit, lieux de culte… (1)

Depuis lors, l’OMS a intégré parmi ses recommandations une attention particulière à la ventilation des espaces intérieurs (voir tableau ci-dessous).

Elle met en évidence un risque de propagation du covid-19 plus élevé dans les endroits où trois critères coïncident :
- l'espace est bondé,
- le contact est étroit, comme lorsque des personnes tiennent une conversation rapprochée,
- l'espace est confiné et clos, pas ou mal ventilé.

Le fait de parler fort, de crier, de respirer profondément ou de chanter augmente aussi le risque de contamination par voie aérienne, comme l'indique ce tableau.

Et les enfants ?

On sait aujourd’hui que, comparativement à d’autres maladies respiratoires comme la grippe, le nouveau coronavirus infecte les enfants (surtout en dessous de dix ans) dans des proportions moins importantes que les adultes. En outre, il apparait que les enfants sont non seulement moins susceptibles à la maladie que les adultes, mais aussi moins transmetteurs.
À noter que la Fédération Wallonie-Bruxelles a décidé de financer une étude inter-universitaire afin de mesurer la dynamique de transmission du Covid-19 dans les écoles primaires, un sujet fort méconnu jusqu'à présent.



(1) Des situations de clusters ont fait l'objet d'une publication dans la revue Nature, le 8 juillet 2020. "Mounting evidence suggests coronavirus is airborne - but health advice has not caught up". Dyani Lewis. À lire sur nature.com

 

Pour en savoir plus ...

 

Comment limiter les risques de propager le Covid-19 ?

• Laissez une distance d’au moins 1,50 mètre entre vous et les autres.
• Évitez de vous donner ou serrer la main, de vous faire la bise ou de vous serrer dans les bras.
• Portez un masque lorsque vous ne pouvez pas garder vos distances avec les autres, en particulier dans les espaces publics et les lieux clos où se trouvent de nombreuses personnes. Assurez-vous que le masque couvre à la fois votre nez, votre bouche et votre menton. Un masque en tissu freine la propagation du virus s’il est correctement mis, enlevé, lavé et conservé. Le masque chirurgical est à réserver aux professionnels de la santé et personnes à risque.
• Lavez-vous les mains régulièrement et soigneusement à l’eau et au savon. Si vous le pouvez, ayez sur vous une solution hydroalcoolique et utilisez-la souvent.
• Évitez de vous toucher les yeux, le nez et la bou che. Les mains touchent de nombreuses surfaces. Si vos mains sont contaminées, elles peuvent transporter le virus qui peut pénétrer dans votre corps.• Toussez et éternuez dans votre coude ou un mouchoir. Jetez immédiatement le mouchoir usagé dans une poubelle. Lavez-vous ensuite les mains.
• Ouvrez les fenêtres lorsque vous êtes à l’intérieur. La ventilation est un facteur important pour empêcher le covid-19 de se propager dans les lieux fermés. Il est recommandé de l'augmenter par des moyens naturels ou mécaniques, de préférence sans faire recirculer l’air.
• Nettoyez et désinfectez les surfaces fréquemment, en particulier celles qui sont régulièrement touchées, comme les poignées de porte, les robinets, les écrans de téléphone.
• Gérez les risques en réfléchissant au lieu et au contexte de l’événement, à la proximité physique avec les autres participants et au temps où vous serez présent. Évitez les lieux très fréquentés, les événements bondés, les espaces clos mal ventilés et les contacts prolongés avec d’autres personnes. Prenez davantage de précautions avec les personnes vulnérables. Si vous retrouvez d'autres personnes, faites-le de préférence à l'extérieur.
• Respectez les mesures recommandées par les autorités publiques pour éviter la propagation du virus : obligations liées au port du masque, réduction des contacts sociaux, testing, suivi de contacts, quarantaine en cas de contact à haut risque avec une personne infectée au cocornavirus, isolement en cas de maladie, etc. 

 

Sources : OMS et Sciensano. Plus d'infos sur info-coronavirus.be