Retour à Prévention

Protections hygiéniques : bien les utiliser

© iStock © iStock

Cela concerne 50% de la population et pourtant c'est parfois un sujet tabou : les règles. Les femmes utilisent des protections hygiéniques et redoublent de prudence pour que personne ne s'aperçoive que "les rouges ont débarqué". Il y a plusieurs types de protections : externes ou internes. L'utilisation de ces dernières accentuent le risque du syndrome d'un choc toxique (SCT). Il ne faut pas tomber dans la psychose… En parler et bien les utiliser est important pour prévenir ce risque.


Le SCT est une maladie très rare, mais qui peut toucher l’ensemble de la population. Les femmes qui utilisent des protections périodiques internes (tampons, coupes ou épon­ges) courent plus de risques. Ce n’est pourtant pas la nature ou la composition des protections qui est en cause, mais une mauvaise utilisation de celles-ci. Lorsqu’une protection reste plus de 8 heures en place sans être changée, le sang menstruel s’accumule dans le vagin, condition favorable au développement d’une toxine, produite par les staphylocoques dorés, bactérie dont tout individu est porteur. (1) La maman de Maëlle, 17 ans, décédée tragiquement début janvier à la suite d'un SCT, souhaite que les jeunes filles et le corps médical soient mieux informés sur les dangers de ce syndrome.

En fonction des circonstances, des activités, du moment de la journée, les femmes choisissent la protection hygiénique qui leur convient le mi­eux ou la plus adaptée à la situation. Certaines souhaitent également choisir en fonction de leur sensibilité écologique. De plus en plus d'alternatives sont proposées : serviette lavable, tampon biologique, éponge naturelle. Il faut néanmoins garder à l'esprit que même écologique, le risque d'un SCT est toujours présent lors de l'utilisation d'un dispositif vaginal.

 

 

Protections jetables

Protections écologiques (bio ou réutilisables)

Pas de risque de SCT

Protections menstruelles externes

> Serviette périodique jetable

> Serviette périodique lavable

> Culotte menstruelle

Protection menstruelle interne (dans l'utérus)

> Disque menstruel (2)

> Disque menstruel réutilisable (2)

Augmentation du risque de SCT

Protections menstruelles internes (dans le vagin)

> Tampon avec ou sans applicateur

> Éponge menstruelle synthétique

> Tampon biologique

> Éponge menstruelle naturelle

> Coupe menstruelle (ou cup)


Pour prévenir les risques de SCT, il est important d'être vigilante et de toujours se laver les mains avant et après la manipulation. Le dispositif vaginal ne doit pas être utilisé plus de 4 à 6 heures et il est conseillé de ne pas l'utiliser la nuit. Il est enfin préférable d'alterner les différentes protections menstruelles.

(1) Source : Femmes plurielles, publication des Femmes prévoyantes socialistes, dossier "Ragnagnas", n°64, décembre 2018.

(2) Le disque menstruel est un cercle souple qui se positionne au niveau du col de l’utérus pour récupérer le sang menstruel. Il en existe des jetables ou des réutilisables en silicone de qualité médical.