Retour à Prévention

Situations d’urgence : comment agir ?

par Léopold Darcheville et Énéo -

© iStock © iStock

Il existe différents types de situations d'urgence: un grand incendie, une inondation, une pénurie électrique,... Lorsque ces événements se produisent, la panique et le stress empêchent parfois d’avoir les bons gestes et les bons réflexes. Être bien préparé et bien informé peut permettre d’éviter les catastrophes et facilite le travail des autorités et des services de secours. Quelques conseils et recommandations.


Informez-vous

Vivez-vous à proximité d’une installation nucléaire ou d’une usine de produits chimiques ? Votre maison est-elle dans une zone inondable ? Bien connaître son environnement de vie et ses dangers potentiels permet de mieux agir avant, pendant et après une situation d’urgence. Lorsqu’elle se produit, beaucoup d’informations circulent, notamment sur Internet. Identifiez donc au préalable les canaux de communication (sites web, médias sociaux, …) de votre commune, de votre province ou des services de secours locaux pour être sûr de recevoir une information correcte.

Préparez-vous

Une bonne préparation peut souvent limiter les conséquences d'une situation d'urgence. Il est possible de s’inscrire à BE-Alert (www.be-alert.be).

C'est un système national qui vous alerte immédiatement en cas de situation d'urgence. Un bourgmestre, un gouverneur ou le Ministre de l’Intérieur peut activer BE-Alert pour envoyer un message à tous ceux qui seraient impactés par une situation d'urgence. Tous les habitants peuvent ainsi obtenir rapidement les recommandations nécessaires, comme par exemple fermer portes et fenêtres en cas d'incendie. BE-Alert permet l’envoi de sms mais également de messages vocaux sur les téléphones fixes. Vous n'avez donc pas obligatoirement besoin d’un smartphone ou d’un téléphone portable pour vous y inscrire. Tout le monde pourra être contacté.

Connaître les numéros d’urgence

Le 112 vous permet d’entrer en contact avec les services d'incendie ou d'ambulance. Pour la police, appelez le 101. En cas de tempête ou d'inondation (code jaune, orange ou rouge de l’IRM), vous pouvez appeler le numéro 1722 pour demander une assistance non urgente aux pompiers (par exemple en cas de cave inondée). Utiliser ce dernier numéro, contribue à garder les lignes du 112 dégagées pour les appels d’urgence vitales. Avantage pour les possesseurs de smartphones : l'application 112. Elle permet de ne pas devoir connaitre par coeur tous les numéros d'urgence.

Entraidez-vous

Certaines personnes, dans votre entourage, auront peut-être besoin d’un coup de main. N’hésitez pas, par exemple, à partager toutes les informations dont vous disposez. De fortes chaleurs ou de grands froids ont été annoncés ? Pensez aux personnes vulnérables et rendez-leur une visite supplémentaire pour voir si elles vont bien. Et si vous êtes actif sur les médias sociaux, aidez à partager les informations correctes et officielles. Ne partagez surtout pas les rumeurs. Elles peuvent conduire à de la panique et perturber le travail des services d'urgence. Mais avant toute chose, prenez évidemment toujours soin en priorité de votre propre sécurité.

ASTUCE :

Certains risques peuvent être anticipés. Vous pouvez donc déjà prendre des mesures pour vous protéger ou protéger votre domicile. En rentrant par exemple votre mobilier de jardin lorsqu’une tempête est annoncée, en prévoyant de l’eau en suffisance avant l’arrivée d’une vague de chaleur ou en prévoyant un minimum de nourriture consommable sans cuisson en cas de pénurie de courant.

BE-Alert challenge

BE-Alert, à l'heure d'écrire ces lignes, c'est 500.000 inscriptions sur le site. Sur les 11 millions de Belges, cela ne représente même pas 5%. Pour augmenter le nombre de personnes alertées en cas de situations d'urgence, le SPF Intérieur a créé le "BE-Alert challenge". Lancé en septembre passé alors qu'il y avait 400.000 inscriptions au système, il offre des récompenses par tranche de 20.000 nouveaux inscrits. Et pour sensibiliser au mieux, le challenge vise des publics spécifiques avec l'aide d'organisations associées. Parmi ces publics, les aînés. Le service fédéral a contacté Énéo et OKRA autour du thème de la sécurité incendie. Avec le palier des 460.000 inscriptions atteint, les deux associations ont reçu une brochure et 500 détecteurs d'incendie à distribuer parmi leurs membres.

Franck Moinil, chargé de projets chez Énéo, explique : "De nombreuses personnes âgées ne possèdent pas de détecteurs de fumée opérationnels. Il est donc intéressant de les sensibiliser." Parmi tous les membres d'Énéo, il faudra en choisir 500 qui bénéficieront des détecteurs de fumée. Bien évidemment, pas de concours à l'horizon, "les personnes qui en ont le plus besoin étant les plus isolées. Nous comptons sur nos volontaires, ils connaissent bien nos membres. Ce sont les mieux placés pour déterminer les bénéficiaires les plus pertinents."

Ce sont encore les volontaires qui seront sollicités pour l'installation des détecteurs de fumée. "Des discussions sont en cours avec d'autres services. Mais il est impensable de laisser une personne âgée installer seule son détecteur. C'est la porte ouverte à d'autres accidents…" Au-delà des appareils qui seront distribués, Énéo sensibilise ses membres à la sécurité incendie via la page Facebook ou le site internet. "Un article sortira également dans notre numéro Énéo Info du 15 janvier, afin de toucher tout le monde. Nous avons vraiment mis l’accent sur l'incendie mais tous les autres conseils de prévention se trouvent sur notre site", conclut Franck Moinil.

www.eneo.be

Conseils pour votre domicile

Placez des détecteurs de fumée

Saviez-vous que notre odorat n’opère pas pendant notre sommeil ? On comprend dès lors mieux l’importance d’installer des détecteurs de fumée. La fumée d’un incendie ne vous laisse parfois que trois minutes pour prendre la fuite. Il est donc très important que vous vous leviez à temps !

  • Il est préférable de choisir des détecteurs de fumée avec une longue durée de vie. Ils sont un peu plus chers, mais vous ne devrez ainsi pas changer les piles avant dix ans. 
  • Placez un détecteur de fumée dans chaque pièce où il y a un risque d'incendie en évitant cependant la cuisine, la salle de bain ou le garage. Le risque de fausse alerte y est trop élevé. 
  • Testez vos détecteurs de fumée une fois par mois. Assurez-vous également qu'ils restent dépourvus de poussière. 

Conseil : vous pouvez fixer un détecteur de fumée avec de l’adhésif double-face, ce qui évite de devoir forer dans vos murs ou plafonds.

Un kit d’urgence

En situation d’urgence, retrouver rapidement certains effets personnels peut s’avérer utile.

  • Vous devez sortir rapidement de chez vous à cause d'une évacuation ? Prenez avec vous votre téléphone portable, votre chargeur, votre carte d'identité, votre portefeuille, vos clés et éventuellement vos médicaments. 
  • En cas de coupure de courant, pouvez-vous mettre facilement la main sur une lampe de poche ou une trousse de premiers soins ? En entreposant ces éléments importants à un endroit fixe, vous pourrez les retrouver rapidement lorsque cela sera nécessaire. 
  • Dans la voiture, il peut être utile d’avoir des effets que vous pourrez utiliser en cas de conditions météorologiques difficiles, en cas de panne ou d'accident. Pensez, par exemple, à une bouteille d’eau, une lampe de poche, un grattoir, des gants ou des lunettes de soleil.

Plan d'urgence sur mesure

Rédigez votre propre plan d’urgence pour déterminer la façon dont vous devez protéger votre domicile. De cette façon, vous ne perdrez pas de temps en situation d'urgence.

  • Réfléchissez bien à la manière de quitter votre domicile de la manière la plus sûre en situation d’urgence. Que faire si cette porte d'entrée n'est pas accessible ? Ou s'il n'y a pas de lumière ? Prenez en considération au moins deux voies d'évacuation alternatives. 
  • Où pouvez-vous trouver le robinet de gaz, l’alimentation en eau ou l’armoire électrique ? Pouvez-vous les couper vous-même si nécessaire ? 
  • Définissez des personnes de contact joignables en cas d'urgence. Veillez à avoir une personne de contact dans votre environnement proche, mais également quelqu'un habitant plus loin. Vos voisins ne seront peut-être pas toujours à même de vous aider (par exemple en cas d’évacuation de tout le quartier). Conseil: vous pouvez créer votre plan d'urgence sur www.monplandurgence.be. En sept étapes, vous confectionnerez votre plan sur mesure.

 

En sept étapes, vous pouvez créer votre plan d'urgence sur www.monplandurgence.be