Retour à Prévention

Une solution simple pour régler le sommeil des ados ?

©iStock ©iStock

Quelles sont les raisons pour lesquelles certains adolescents dorment mieux que d’autres ? Ne cherchons pas trop loin. Une étude scientifique montre que le degré de confort de l’oreiller joue un rôle déterminant, de même que la qualité de la literie en général. CQFD ?


"Un sommeil de bonne qualité est synonyme de cerveauen bonne santé : c’est le message que font passer les neuroscientifiques. Mais parents, médecins et éducateurs se démènent encore pour trouver les meilleures façons d’améliorer le sommeil des adolescents. Certains ont demandé à retarder l’entrée à l’école ou à limiter le temps passé devant les écrans avant le coucher, afin d’obtenir des gains en termes de scolarité, de santé, ou même d'économie", écrit Adrianna Galvan, professeure de Psychologie à l’Université de Californie, sur le site de vulgarisation scientifique The Conversation,un média en ligne qui a pour ambition de partager le savoir scientifique en accès libre et gratuit. Et pourtant, selon les recherches de cette professeure américaine spécialiste des neurosciences, une solution toute simple est trop souvent négligée : la qualité de l’oreiller ! "Étant donné que l’obtention d’une literie confortable ne nécessite la mise en place d'aucune technologie particulière, et ne requiert ni intervention coûteuse ni important investissement en temps, cette solution pourrait avantageusement améliorer le sommeil des adolescents en manque de ressources", commente l’auteure de l’article, qui s’avoue elle-même surprise par le résultat de ses propres recherches. "Le sommeil agit comme une colle : il consolide les informations récemment apprises en les encodant en connaissances à long terme. Il aide aussi à atténuer les comportements hyperactifs, les réactions émotionnelles fortes et l’agitation. Ce faisant, le sommeil améliore la concentration à l’école. Cela signifie que les élèves habituellement renvoyés de la classe pour comportement perturbateur sont plus susceptibles de rester en classe s’ils ne sont pas privés de sommeil. Or un plus longtemps passé en classe se traduit par davantage d’apprentissages", poursuit l’experte pour rappeler l’importance d’un sommeil de qualité dans le déroulement de la scolarité. Reste à trancher cette question ô com bien épineuse : vaut-il mieux investir dans un oreiller plat comme une crêpe ou gros et moelleux comme un melo cake ? Sur ce point hautement polémique, la science ne se prononce pas encore... "Nous avons découvert qu’il n’existe pas de solution universelle", admet Adrianna Galvan.