Retour à Santé mentale

Moral en berne dans les familles          

(c)iStock (c)iStock

Marquée par l'épidémie de Covid-19, l'année 2020 restera un mauvais souvenir pour 60 % des parents. Mais pour 13%, la crise sanitaire aura quand même eu un impact positif, en particulier celui d'avoir pu passer plus de temps en famille. C'est l'un des résultats d'un sondage mené auprès de 2.670 familles par Camille, la Caisse d'allocations familiales de l'UCM, en pleine période de re-confinement.


Premier constat du baromètre réalisé par Camille : 75% des parents se disent fatigués et 62% stressés. Seulement 8% s'estiment sereins et 2% reposés. Près d'un parent sur cinq avoue se sentir seul. Chez les enfants de moins de 18 ans, les chiffres sont moins alarmants mais assez négatifs. D'après leurs parents, 44% des enfants sont stressés, 33% sont fatigués, 31% ne se rendent pas compte de la situation et 16% sont sereins.

Six répondants sur dix perçoivent négativement l'année 2020. Le plus difficile à vivre ?  Le manque de contacts sociaux et de loisirs. Viennent ensuite la peur de la maladie puis la diminution des rentrées financières. À l'inverse, ceux qui ont une vision positive de l'année écoulée (13%) avancent comme raisons le temps passé en famille, la réduction des trajets et l'augmentation du temps passé chez soi. Le retour à l'essentiel et le changement de mode de consommation sont aussi évoqués par un parent sur deux.
Majoritairement, l'impact sur la scolarité et le vécu des enfants est également perçu négativement. Seuls 10% des parents ont observé des points positifs : plus d'autonomie, rythme adapté, etc. Huit parents sur dix citent le manque de contacts sociaux comme l'impact le plus négatif pour leurs enfants. Et près d'un sur deux pointe les difficultés "à faire l'école à la maison".

L'avenir est-il teinté d'espoir ? Sept familles sur dix imaginent que le Covid-19 impactera l'année 2021. Si 42% des parents ne savent pas encore quelle attitude adopter lorsqu'un vaccin sera disponible, 35% disent qu'ils ne comptent vacciner personne… Seul un répondant sur dix pense faire vacciner toute la famille. Même proportion pour vacciner uniquement les personnes à risque. Bien évidemment, ces résultats interpellent. ILs soulignent les efforts à fournir en termes pédagogiques et de transparence pour persuader la population de la nécessité d'une vaccination à grande échelle contre le Covid-19. 

Pour en savoir plus ...

>> "L'année 2020 des familles wallonnes", les résultats du sondage mené par Camille le 30 novembre 2020 sont disponibles sur camille.be