Soins de santé

Consulter un psychologue pour aller mieux

Bénéficier d'une écoute attentive et être soutenu par un psychologue peuvent aider à retrouver bien-être, équilibre et confiance en soi. Que l'on soit un adulte ou un enfant. En Marche vous aide à y voir clair sur l'offre de soins psychologiques et leur coût.

4 min.
Depuis février 2024, les enfants et jeunes jusqu'à l'âge de 23 ans inclus ne doivent plus rien débourser chez un psychologue conventionné avec un réseau de soins en santé mentale. (c)AdobeStock
Depuis février 2024, les enfants et jeunes jusqu'à l'âge de 23 ans inclus ne doivent plus rien débourser chez un psychologue conventionné avec un réseau de soins en santé mentale. (c)AdobeStock
Joëlle Delvaux

Joëlle Delvaux

Anxiété, stress, difficultés relationnelles, problèmes familiaux,épuisement, dépression, sentiment de solitude, assuétudes,harcèlement… tout le monde traverse des moments difficiles dans son existence. Parler de ses problèmes avec un proche, un ami, une personne en qui l'on a confiance peut apporter plus qu'on ne le pense. En parler à son médecin traitant peut aussi être bénéfique. Après un bilan de santé, il pourra fournir des conseils, orienter vers des structures d'aide ou d'autres prestataires de soins…

Parfois, l'aide des proches ne suffit pas. Mieux vaut alors consulter une ou un psychologue avant que les problèmes psychiques ne s'installent ou deviennent trop lourds à supporter. Partager son vécu dans un groupe d'entraide ou participer à des séances collectives de soutien peuvent aussi être bénéfiques. Ces dernières années, les autorités publiques et les réseaux de soins en sané mentale ont uni leurs forces pour permettre aux personnes présentant des problèmes psychologiques légers à modérés de bénéficier de soins psychologiques à un prix abordable chez les psychologues cliniciens (1) ou orthopédagogues cliniciens conventionnés. Il n'est d'ailleurs pas nécessaire d'avoir une prescription du médecin pour bénéficier des séances.

La nouvelle convention qui encadre les soins psychologiques de première ligne dans notre pays à partir de 2024 améliore encore l'accès à ces soins. Ainsi, depuis ce 1er février, les enfants et les jeunes jusqu'à l'âge de 23 ans inclus ne doivent plus rien débourser, ni pour les consultations individuelles ni pour les séances de groupe.

Par ailleurs, l'augmentation de l'enveloppe budgétaire permettra d'augmenter le nombre de psychologues conventionnés. Enfin, des efforts seront déployés pour qu'au plus près de leurs lieux de vie, les personnes qui en ont besoin puissent bénéficier - gratuitement - de séances collectives centrées sur l'autosoin, la résilience et la psychoéducation, et ce à partir d'avril prochain.

Quels types de soins psychologiques ?

Les soins psychologiques peuvent faire l'objet de consultations individuelles et/ou de séances de groupe.

Les consultations individuelles (min. 45 minutes) se déroulent soit au cabinet de la ou du psychologue conventionné, soit dans une structure collective (maison médicale, centre thérapeutique, école…). À certaines conditions, des consultations par vidéo ou à domicile peuvent être envisagées.
Le mieux est de prendre rendez-vous avec un psychologue ou orthopédagogue conventionné de son choix. Un module de recherche par commune permet de trouver les réseaux de soins de santé mentale de sa région. Chaque réseau fournit la liste des psychologues conventionnés. Il existe des réseaux pour les adultes (à partir de 15 ans) et des réseaux pour les enfants et jeunes jusque 23 ans inclus. Entre 15 et 23 ans, le choix entre les deux types de réseau est possible. Demander éventuellement conseil à son médecin.

Des séances de groupe (min. 90 minutes) animées par des psychologues conventionnés sont proposées sur des thématiques ou problématiques spécifiques (ex : l'épuisement de l'aidant proche, la gestion du stress, les troubles alimentaires, la solitude, la dépendance à l'alcool, le deuil, la parentalité…). De telles initiatives existent pour les adultes et pour les enfants/jeunes.
À partir d'avril, des groupes d’interventions communautaires seront proposés en accès libre dans des "lieux d’accroche". Ces séances de groupe seront centrées sur l'autosoin, la résilience, et la psychoéducation.

Combien ça coûte ?

Jusqu'à 23 ans compris : il n'y a plus de quote-part personnelle depuis le 1er février 2024. Les consultations individuelles et séances de groupe sont prises en charge à 100 % par l'assurance obligatoire soins de santé.
À partir de 24 ans : La 1ère consultation chez un psychologue conventionné est gratuite. Ensuite, le patient paie 11 euros la consultation ou 4 euros s'il bénéficie de l'intervention majorée (statut BIM).
Participer à une séance de groupe coûte actuellement 2,50 euros. L'Inami paie directement le complément des honoraires au psychologue (système du tiers-payant).

Combien de séances possibles ?

À partir d'avril prochain, le nombre de séances de groupe remboursées ne sera plus limité.
Quant au nombre maximum de séances individuelles remboursées par an, il varie selon le type de séance et/ou le réseau de soins en santé mentale.

  Soutien psy de 1ère ligne (*) Traitement psy de 1ère ligne (**) 
Réseau adultes  8 séances max 20 séances max
Réseau enfants
et adolescents 
10 séances max 20 séances max

(*) Les séances de soutien sont destinées à la personne qui ressent une fragilité ou connait des difficultés passagères. Quelques séances devraient lui permettre de retrouver un équilibre et à améliorer son bien-être de manière satisfaisante.
(**) Les séances de traitement sont destinées à l'adulte ou à l'enfant ayant des problèmes psychologiques plus sévères. Un bilan préalable établi par un psychologue conventionné est nécessaire pour accéder à cette prise en charge.


(1) Pour exercer la psychologie clinique, il faut être titulaire d'un master en sciences psychologiques avec une orientation clinique et/ou une expérience professionnelle n psychologie clinique (min. 3 ans). Un visa délivré par le SPF Santé publique et un agrément de la FWB sont nécessaires.

Des consultations psy ailleurs aussi

D'autres structures proposent aussi des consultations psychologiques à des tarifs accessibles : les centres de planning familial et conjugal, les services de santé mentale, les services spécialisés en assuétudes... Dans les centres PMS, des psychologues sont à l'écoute des enfants et adolescents pour aborder les questions qui les préoccupent en matière de scolarité, de vie familiale et sociale, de santé, d'orientation.

Par ailleurs, de nombreux psychologues consultent en cabinet privé ou collectif (1). Sous statut d'indépendant, ils fixent leurs tarifs. Le prix d'une consultation de 45 à 60 minutes tourne autour de 50 à 70 euros. À noter que la MC intervient jusqu'à 20 euros par séance dans les consultations psychologiques (individuelles, familiales, de couple…), avec un maximum de 360 euros par an et par personne. 

Enfin, en cas de nécessité (troubles psychiques sévères ou persistants, en particulier), il est possible de bénéficier de consultations remboursées chez un médecin psychiatre.


(1) Demander conseil à son médecin, consulter la liste des psychologues inscrits à la Commission des psychologues ou des annuaires en ligne comme lepsychologue.be.