Retour à Avantages sociaux et aides aux familles

Un congé de paternité pour les indépendants

Depuis le 1er mai, le travailleur indépendant qui devient père ou coparent a droit à dix jours de congé indemnisés par sa caisse d'assurances sociales. Ce congé est réservé aux travailleurs indépendants à titre principal et aux conjoints aidants. Deux conditions sont exigées :  être en ordre de cotisations pour les deux trimestres qui précèdent celui de la naissance et prouver un lien de filiation ou de coparenté avec l’enfant.


Le congé de paternité ou de naissance est de maximum dix jours à prendre dans un délai de quatre mois après la naissance de l'enfant. L'indépendant peut choisir d'arrêter de travailler des journées complètes ou par demi-jours. Il peut les prendre de manière consécutive ou les étaler. Il peut décider aussi de prendre maximum 8 jours de congé et de recevoir 15 titres-services (d’une valeur totale de 135 euros) à la place des jours restants.

Pendant ce congé, une allocation de 80,82 euros par jour ou 40,41 euros par demi-jour est payée par la caisse d'assurances sociales – et non par la mutualité (1). C'est auprès d'elle que la demande doit donc être complétée et adressée (sous pli recommandé). Une démarche à entreprendre au plus tard le dernier jour du trimestre qui suit celui de la naissance.


Pour en savoir plus ...

Plus d'infos auprès de sa caisse d'assurances sociales.