Retour à Avantages sociaux et aides aux familles

Un congé parental "corona" (enfin) d’application

©iStock ©iStock

Les travailleurs qui souhaitent prendre un congé parental "corona" durant les mois de mai et juin bénéficieront d'allocations majorées de 25% par rapport aux allocations octroyées en cas de congé parental traditionnel. C’est ce qu’a annoncé le 3 mai dernier la ministre fédérale de l’Emploi, Nathalie Muylle (CD&V). Une nouvelle longuement attendue par la Ligue des familles et un soulagement pour les parents.


Assurer son travail à la maison et s’occuper en même temps des enfants est pour certaines familles extrêmement difficile. D’autant plus lorsqu’il s’agit de familles monoparentales. Depuis le début de la fermeture des écoles, la Ligue des familles réclamait un congé parental spécial "corona" afin de soulager la charge des parents. Ce congé parental peut être demandé du 1er mai au 30 juin par les parents d’au moins un enfant de moins de 12 ans ou d’un enfant porteur d’un handicap, avec la possibilité de prolonger le congé si nécessaire.
La Ligue des familles a effectué une analyse de l’accord trouvé entre les différents partis concernant ce congé parental "corona". En voici les points principaux (1) :

  • Il concerne tous les travailleurs, sous contrat depuis au moins un mois. Les travailleurs indépendants à titre principal pourront également faire une demande d'allocation (non cumulable au revenu de remplacement "droit passerelle") auprès de leur caisse d'assurance sociale.
  • Les deux parents peuvent effectuer cette demande en même temps.
  • Ce congé parental concerne également les parents adoptifs ainsi que les familles d’accueil.
  • Le congé peut être pris avec effet rétroactif à partir du 1er mai pour les salariés en accord avec l'employeur. La demande peut s'effectuer par écrit ou en ligne sur le site de l'Onem.
  • Ce congé parental concerne les salariés à temps plein car il ne peut être pris qu’à temps partiel. Les salariés à temps plein peuvent donc prendre congé soit à mi-temps, soit à 1/5e temps. Pour les salariés à 3/4 temps, ils ne peuvent prendre congé qu’à mi-temps.
  • Il peut être pris en une période continue jusqu’à la date de fin de la mesure, en mois ou en semaines successives ou non. Par contre, il ne peut pas être pris en jours.
  • Le congé parental peut être pris rapidement, soit trois jours à l’avance ou quasiment du jour au lendemain avec accord de l’employeur. 
  • L’allocation équivaut à celle du congé parental classique augmentée de 25%, soit 440,96 euros pour des congés à mi-temps et 724,93 euros pour les familles monoparentales. Sous un régime de 1/5e temps, les montants s’élèvent à 149,60 et 201,17 euros, ou 289,98 euros selon le nombre d’enfants dans le ménage pour les familles monoparentales. Pour les travailleurs indépendants, l'indemnité s'élève à 532,24 euros par mois, ou 875 euros pour une famille monoparentale.
 

 
(1) "Congé parental spécial corona : voici son fonctionnement", Le Ligueur, 4 mai 2020.