Retour à Maladies chroniques et handicap

De plus en plus de Belges souffrent de diabète    

(c)iStock (c)iStock

Entre 2008 et 2017, le pourcentage de patients diabétiques en Belgique est passé de 5,1 % à 6,1 % de la population, selon des chiffres de l'Agence Intermutualiste (AIM), qui insiste sur l'importance du dépistage et d'un accompagnement adapté, que le patient soit insulino-dépendant ou non.


Cette augmentation est due au vieillissement de la population, mais aussi à la hausse des facteurs de risque de développement du diabète (surpoids, régime alimentaire inadapté, manque d’activité physique...). En Belgique, chez les 25-44 ans, le pourcentage de patients diabétiques s’élève actuellement à 1,6 %, un chiffre qui atteint les 8 % chez les 45-64 ans et dépasse les 17 % chez les personnes âgées de 65 ans et plus, selon l’AIM. Ces résultats ne tiennent pas compte des personnes qui ne prennent pas de médicaments ou qui ne bénéficient  pas d'un remboursement spécifique.
Depuis 2009, le nombre de patients qui suivent un programme de soins est également en constante augmentation. Il existe essentiellement trois programmes : les deux premiers, le pré-trajet et le trajet de soins, règlent principalement les soins hors de l’hôpital, avec le médecin généraliste qui agit en tant que coordinateur et d’autres professionnels de la santé pour les soins spécialisés. Dans le cadre d'un programme de soins multidisciplinaires (le troisième programme), un contrat est conclu avec l’hôpital. Le pré-trajet concerne les personnes atteintes de formes légères de diabète, tandis que le trajet de soins et les soins multidisciplinaires traitent généralement les formes plus graves. Tous ces programmes ont les mêmes objectifs : favoriser l’autogestion du diabète, de simplifier le suivi et de faciliter l’accès aux soins et au matériel nécessaires au patient.
L'AIM rappelle que pour les patients qui pensent être atteints de diabète ainsi que ceux qui en souffrent déjà, la visite chez un spécialiste afin d’effectuer un dépistage et/ou assurer un suivi thérapeutique est absolument nécessaire. Traité incorrectement, le diabète peut causer de sérieux dommages sur la santé, au niveau du cœur, des vaisseaux sanguins, des reins ou encore des yeux.