Retour à Maladies chroniques et handicap

Trouver des informations fiables sur Internet

par Point info maladies chroniques -

© Istock © Istock

Internet regorge de sites d’informations sur la santé et les traitements. Beaucoup de Belges les explorent avant (ou à la place) de consulter un médecin. Mais la qualité des informations médicales accessibles en ligne est très variable. Le Point info malades chroniques livre quelques recommandations pour accéder à des sources d’informations fiables.


Les informations médicales accessibles en ligne peuvent augmenter les connaissances et les compétences des personnes affectées par une maladie chronique (compréhension et gestion quotidienne de leur affection, connaissance des traitements existants, participation aux décisions médicales, adhésion au traitement thérapeutique…).

Mais tous les sites d’informations médicales ne se valent pas. Certains diffusent des renseignements de qualité, mis à jour et validés par le corps médical. D’autres publient des informations non vérifiées, contradictoires, erronées, ou orientées à des fins commerciales. Or la diffusion de fausses informations médicales peut susciter tantôt des espoirs infondés, tantôt des craintes superflues chez des personnes déjà fragilisées par une maladie chronique. Des informations inexactes peuvent aussi avoir des conséquences dommageables sur la santé de personnes vulnérables qui pourraient adopter des comportements inappropriés sans l’avis de leur médecin (changement de la posologie définie avec le médecin, achat de médicaments non homologués en ligne…).

Évaluer la qualité de l’information d’un site

Pour évaluer la pertinence des informations sur la santé trouvées sur Internet, il faut se poser (au moins) trois questions (1) :

1. Qui est l’auteur du contenu ?

Il convient tout d’abord de vérifier si l’article est signé et si son auteur est facilement identifiable (en lisant la rubrique "Qui sommes-nous ?" sur le site consulté par exemple). Ensuite, il est conseillé de déterminer qui est l’auteur et quelle peut être son intention : s’agit-il d’un médecin, d’un patient, d’une institution publique, d’une firme pharmaceutique… ? En effet, selon que le rédacteur partage son expertise en tant que médecin, témoigne de son expérience en tant que patient ou cherche à commercialiser un médicament pour la firme qui l’emploie, les informations données sont différentes et pourraient être incomplètes, erronées ou orientées. Le partage d’expériences personnelles vécues par des patients peut être enrichissant pour des personnes affectées par une maladie chronique, mais ne doit pas remplacer la consultation de données scientifiques.

2. Quelle est la fiabilité du contenu ?

Il est ensuite recommandé de rechercher la date de publication ou de mise à jour de l’article pour s’assurer que les informations ne soient pas trop datées et qu’elles n’aient pas été contredites par des recherches plus récentes. Il est également conseillé de vérifier que le contenu de l’article s’appuie sur des sources scientifiques fiables et clairement référencées.

3. Qui finance le site ?

Il convient enfin d’essayer de connaitre les soutiens et financements dont bénéficie le rédacteur ou l’organisation du site consulté et de s’interroger sur l’intérêt qu’il/elle aurait à proposer un point de vue, un produit ou un service plutôt qu’un autre.

Quelques sites d’informations fiables sur la santé

Le Point info malades chroniques a sélectionné quelques sites d’informations médicales fiables parmi d’autres :

  • le lexique des maladies chroniques (2) mis en ligne par le Point info malades chroniques. Il répertorie quelques-unes des affections chroniques les plus courantes et apporte des informations vérifiées par la direction médicale de la MC sur la santé et les traitements, mais aussi des renseignements sur les droits, les interventions et les coordonnées d’associations de patients ; 
  • les sites mongeneraliste.be et "Planète santé" (3) publient des informations généralistes et vulgarisées sur de nombreuses affections chroniques ; 
  • plus spécifiquement, Orphanet (4), le portail européen des maladies rares, offre des informations sur les affections rares (c’est-à-dire les maladies qui n’affectent pas plus d’une personne sur 2.000 dans la population européenne) et sur les avancées de la recherche scientifique ; 
  • enfin, les sites d’organismes publics (Inami, mutualités, Service public fédéral Santé publique…), d’hôpitaux ou d’universités constituent également des sources d’informations fiables.

Le médecin, un partenaire incontournable

La recherche d’informations médicales sur Internet peut renforcer l’autonomie d’une personne dans sa compréhension et sa gestion quotidienne d’une affection chronique. Toutefois, il est recommandé de ne jamais prendre de décisions à propos de sa santé uniquement sur base d’informations trouvées en ligne. En aucun cas la recherche d’informations sur Internet ne peut remplacer une consultation médicale et il est conseillé de les confronter à l’expertise d’un médecin généraliste ou spécialiste et de lui adresser toute question en lien avec son affection et son traitement.


Point Info Malades Chroniques

Consultez de nombreuses informations spécifiques sur www.mc.be/maladie-chronique.

Vous aussi, posez votre question par e-mail à maladie-chronique@mc.be. Précisez vos nom, adresse légale ou numéro de registre national. Un relais vers votre mutualité régionale pourra être organisée si nécessaire.