par POINT INFO MALADES CHRONIQUES ET INFOR SANTÉ -

©iStock ©iStock

Le 14 novembre, c’est la journée mondiale du diabète. L’occasion de rappeler que, si cette maladie chronique est diagnostiquée à temps et bien gérée, il est possible de vivre sereinement et de mener à bien tous ses projets.


En Belgique, le pourcentage de patients atteints du diabète a augmenté de 5,1% à 6,1% en dix ans, selon l’Agence Intermutualiste. Ce pourcentage serait toutefois sous-estimé car il tient compte uniquement des personnes qui prennent un traitement médicamenteux ou qui bénéficient de remboursements spécifiques. Si cette tendance perdure, une personne sur dix sera diabétique d'ici 2025, selon l’Association du diabète (1).

Qu’est-ce que le diabète ?

L’énergie dont le corps a besoin quotidiennement est assurée par l’alimentation. Les sucres ou glucides se transforment en glucose dans nos intestins et peuvent alors fournir au corps l’énergie nécessaire. L’excèdent est, quant à lui, mis en réserve pour être utilisé en cas de gros efforts, par exemple.
Le taux de glucose dans le sang - ou glycémie - peut augmenter ou diminuer. C’est le pancréas qui régule ce taux sanguin en produisant de l’insuline ou du glucagon (deux hormones). L’insuline fait diminuer la glycémie, en fonctionnant comme une clé qui ouvre la porte et permet au glucose d’entrer dans les tissus et les organes. Le glucagon, quant à lui, l’augmente si ce taux de glycémie venait à diminuer fortement.
Mais il arrive que ces rouages ne fonctionnent plus correctement. Dans ce cas, on est atteint du diabète. Il en existe de deux types. Lorsque la clé (l’insuline) vient à manquer et qu’elle n’est plus produite en suffisance, on parle de diabète de type 1. Si la serrure ne fonctionne plus correctement et qu’elle résiste à la clé, il s’agit du diabète de type 2. Dans les deux cas, le glucose ne parvient pas à pénétrer les tissus et les organes du corps. Il reste dans le sang et, quand son taux dépasse les valeurs normales, il provoque de l’hyperglycémie. Parfois le diabète se manifeste très discrètement, d’où l’importance de contrôler sa glycémie par une prise de sang chez son médecin traitant. “En Belgique, une personne diabétique sur deux ignore qu'elle est atteinte de cette maladie silencieuse”, rappelle l’Association du diabète. Trois signaux peuvent nous alerter : des urines abondantes, une soif importante et un amaigrissement. Si ces symptômes apparaissent, il est recommandé de consulter rapidement son médecin généraliste.

Quelle prise en charge ?

Mal soigné, le diabète peut avoir des conséquences graves sur la santé. En effet, il peut attaquer les vaisseaux sanguins et les nerfs et mener à diverses complications : maladies cardiovasculaires, problèmes de rein, de vue, perte de sensibilité dans les jambes et les pieds, difficulté de cicatrisation, troubles sexuels, etc.
Même s’il n’existe pas de remède miracle pour soigner cette maladie chronique, le médecin traitant et les autres professionnels de santé (diététicien, podologue, pharmacien…) peuvent accompagner la personne diabétique afin d’équilibrer au mieux son diabète et lui éviter toute complication, en assurant un suivi médical personnalisé.
Il appartient aussi à chaque personne diabétique de gérer et équilibrer son diabète au quotidien : veiller à une alimentation équilibrée et de qualité, adopter une bonne hygiène de vie (bouger, gérer ses émotions, éviter le tabac, prendre soin de ses pieds...), prendre le traitement médicamenteux prescrit, surveiller la glycémie et suivre les contrôles et examens recommandés par le médecin.

L’entourage détient aussi une place importante en apportant un soutien et/ou une aide à la gestion de la maladie. Enfin, des associations informent, soutiennent et organisent des activités, ateliers et groupes de parole destinés aux person nes diabétiques. C’est le cas de l’Association du diabète. Infor Santé, le service de promotion de la santé de la MC met, quant à lui, à disposition des personnes, une brochure complète sur le diabète : “Vivre le diabète au quotidien” (plus d’infos ci-dessous). Par ailleurs, plusieurs fois par an, le centre Séjours & Santé de la MC organise à Spa Niveze des séjours spécifiques pour aider les personnes diabétiques à apprivoiser leur diabète.


(1) Association du diabète : l’association accompagne les personnes diabétiques de tout type et de tout âge, dans la gestion de leur maladie. • 02 374 31 95 • diabete.be
(2) Centre Séjours & Santé Spa Nivezé • 087 790 000 • sejoursetsante.be • info@niveze.be

Pour en savoir plus ...

>> Pour en savoir plus, consultez la brochure “Vivre le diabète au quotidien” réalisée par Infor Santé. Elle est disponible sur simple demande en appelant gratuitement le 0800 10 9 8 7. Elle est également téléchargeable sur le site de la MC.

Le Point info malades chroniques est disponible pour vous !

>> Consultez nos informations sur www.mc.be/maladie-chronique

>> Posez votre question par e-mail à maladie-chronique@mc.be. Merci de préciser vos nom, adresse ou numéro de registre national.