Navigation
Retour à Services

Soins de santé

Le cheval a toujours évolué aux côtés des hommes. Depuis les temps anciens, il participe à la vie économique, sociale et culturelle. Forcément, des liens se sont créés. Et des personnes ont repéré les effets bénéfiques que peut provoquer le contact avec ce bel animal. Depuis les années 40, les expériences d’accompagnement thérapeutique avec le cheval se multiplient. Elles sont souvent utilisées avec les personnes en situation de handicap. Mais les vertus de l’hippothérapie sont plus larges. Découverte, par l’exemple, de ce travail d’équipe entre le praticien, le patient et l’équidé.

En savoir plus

Depuis le 1er janvier 2018, en fin de consultation ou de visite à domicile, votre médecin généraliste a la possibilité d'envoyer directement votre attestation de soins donnés par voie électronique auprès de votre mutualité. Vous ne devrez donc plus déposer ce document dans une boite aux lettres de la Mutualité chrétienne (MC). Vous serez ainsi plus vite remboursé sur votre compte bancaire.

En savoir plus

Dans les maisons médicales, des équipes pluridisciplinaires dispensent des soins de santé accessibles, de qualité et tenant compte des spécificités des patients. Leur fonctionnement "au forfait" est toutefois questionné dans la sphère politique. De quoi s'agit-il ? Explications.

En savoir plus

En 2016, près d'un patient hospitalisé sur quatre a séjourné en chambre particulière et déboursé près de 1.500 euros, soit cinq fois plus qu'en chambre à deux lits. En hospitalisation chirurgicale de jour, l'écart est plus grand encore. En un an, la facture moyenne a augmenté de 8% en chambre individuelle en one day. En cause ? Essentiellement les suppléments d'honoraires qui continuent de grimper. Aperçu des principaux résultats du 13e baromètre hospitalier de la MC (1).

En savoir plus

Le tiers payant social permet aux personnes qui bénéficient de l’intervention majorée (statut Bim) de ne payer que leur quote-part personnelle lorsqu'elles consultent leur médecin généraliste à son cabinet. Le reste de l’honoraire est alors directement facturé par le médecin à leur mutualité. Explications et conseils pratiques.

En savoir plus