Retour à Soins de santé

Covid-19 : gare aux autotests            

(c)iStock (c)iStock

Il sera bientôt possible d'acheter en pharmacie ou au supermarché des autotests détectant les anticorps contre le nouveau coronavirus. Mais l'Agence fédérale des médicaments et produits de santé (AFMPS) met en garde : difficiles à interpréter, ces autotests peuvent donner un faux sentiment de sécurité ou, au contraire, causer une anxiété inutile.


Les autotests sont des tests que l'on peut réaliser lui-même, sans prescription d'un médecin ni intervention d'un professionnel de la santé. De tels tests existent, qui indiquent si l'on a développé des anticorps contre le nouveau coronavirus. On appose une goutte de sang prélevée par une piqûre au doigt sur une petite bande imprégnée de réactifs. Rapidement, on obtient un résultat positif ou négatif. Attention toutefois : ces autotests ne permettent en aucun cas de déterminer si l'on est infecté ou non par le coronavirus ni si l'on est contagieux.
Par mesure de précaution, la vente de ces autotests a été interdite en Belgique ces six derniers mois. Étant donné que des autotests conformes seront bientôt disponibles sur le marché belge, l’interdiction de vente a été levée le 19 septembre dernier. Cependant, l'AFMPS émet d'importantes réserves : moins fiables que les tests sérologiques similaires effectués dans les laboratoires, les autotests présentent un risque plus élevé de "faux positifs" ou "faux négatifs". L'agence craint, par ailleurs, qu'une mauvaise interprétation du résultat mène le patient à ne plus respecter des règles de distanciation sociale et d'hygiène qui restent pourtant indispensables.
Si le résultat est positif, on peut se trouver en présence d'un "faux positif", explique l'AFPMS : le test n'a pas détecté d'anticorps contre le nouveau coronavirus, mais contre un autre virus du rhume appartenant au même groupe par exemple. "Un résultat positif ne garantit en aucun cas que vous êtes immunisé et que vous ne pourrez donc plus être infecté. Il faut donc continuer à respecter les mesures de prévention et contacter son généraliste pour faire confirmer ce test. Si, en plus, vous présentez des symptômes de rhume, isolez-vous pendant au moins une semaine. Dès l’apparition de symptômes plus graves (fièvre, difficultés de respirer), contactez immédiatement votre médecin", recommande l'agence.
À l'inverse, si le test donne un résultat négatif, il peut s’agir d’un "faux négatif" : le patient a développé des anticorps, mais en trop faible quantité pour qu’ils soient détectés. "Cela ne signifie pas que vous n’avez pas (ou jamais eu) le Covid-19 ni que vous n'êtes pas contagieux. Il faut donc avoir la même attitude que si vous n’aviez pas été testé : respecter les règles sanitaires ; s’isoler et contacter son médecin en cas de symptômes."

Pour en savoir plus ...

Plus d'infos auprès de son pharmacien ou sur afmps.be