Retour à Éducation

Grands-parents 2.0 : tout un art !            

(c)iStock (c)iStock

Aujourd’hui, 60% des plus de 50 ans seraient grands-parents. Souvent oublié mais pourtant essentiel, leur rôle n’est pas toujours reconnu à sa juste mesure. Dans une nouvelle brochure intitulée "Les grands-parents d'aujourd'hui, de nouveaux héros ?", l’asbl Question Santé s’est tournée vers certains d'entre eux pour cerner leurs espoirs, mais aussi leurs tristesses. 


Les grands-parents du 21e siècle ne sont plus ceux d’hier. Ils ont changé d’image, de rôle, de position au sein de la famille et de la société. Être papy ou mamy aujourd'hui n'est plus considéré comme un simple statut, mais comme un projet de vie à réussir. Bien souvent, ces nouveaux grands-parents sont encore actifs, impliqués dans le monde du travail ou associatif. Aussi, ils ont encore souvent leurs propres parents. Ils doivent apprendre à jongler entre plusieurs générations qui, toutes, ont des demandes, des besoins ou des exigences à leur égard. Ils sont devenus ce qu’on nomme la "génération sandwich", qui hérite souvent d'un gros cahier de charges de la part des enfants devenus parents : il faut être "cool" tout en respectant les consignes parentales et, surtout, être disponible sans limite pour jouer, lire, contrôler les devoirs, ou encore servir de taxi.
Au travers de nombreux témoignages de grands-parents, la brochure de Question Santé interroge : est-il simple d’accepter que ses propres parents aient encore une vie d’adulte en dehors de la famille ? Les grands-parents ont-ils droit à un épanouissement personnel au détriment de la sphère familiale ? Le rôle de soutien qu’on aimerait leur attribuer est-il "obligatoire" ? Beaucoup d’entre eux disent vouloir "aider leurs enfants" et occuper une place dans la vie de leurs petits-enfants. D’autres par contre entendent vivre sans trop de contraintes familiales, sans laisser s’éteindre leurs rêves personnels avant qu’il ne soit trop tard et pas au profit d’une place de baby-sitter attitré. Mais dire "non" à l’accueil de petits-enfants n’est pas une tâche aisée et est souvent culpabilisant. Comment refuser les demandes d’aide des parents sans être considéré comme un égoïste ou un parent et un grand-parent négligent ? Avec cette brochure, Question Santé propose une médiation : l’éloignement imposé par le crise sanitaire, avec son confinement et les mesures de distanciation sociale, ne serait-il pas l’occasion de dresser un bilan en vue d’un meilleur équilibre pour tous ? 

Pour en savoir plus ...

"Les grands-parents d'aujourd'hui, de nouveaux héros ?" est téléchargeable gratuitement et peut être commandée par courrier (rue du Viaduc, 72 – 1050 Bruxelles), par téléphone (02/ 512.41.74) ou via info@questionsante.org.