Retour à Habitat

Accès au logement : les femmes défavorisées

(c) iStock (c) iStock

Devenir propriétaire ou locataire n’est pas facile quand on est seul, qu’on a des enfants à charge, qu’on ne dispose pas de revenus réguliers ou encore lorsqu’on travaille à temps partiel. Or, ce sont plus souvent les femmes qui se trouvent dans ce genre de situation.


Le Collectif 8 mars et Action Logement Bruxelles dénoncent les difficultés d’accès au logement qui touchent plus particulièrement les femmes (1) : conséquence d’autres inégalités (de revenu par exemple), cette discrimination peut enfermer les plus précarisées dans un cercle vicieux. 

Face à cette difficulté, nombreuses sont celles qui acceptent des logements trop petits, mal adaptés, voire insalubres. Les cas de harcèlement, ou de propriétaires qui font pression sur des femmes locataires ne sont pas rares : "Des propriétaires profitent de cette position de domination pour louer des logements insalubres à des prix disproportionnés, rapportent les deux associations. Le niveau de dépendance face à un propriétaire est tel que des situations très violentes peuvent apparaître, depuis le harcèlement jusqu'à l'agression sexuelle."

Le Collectif 8 mars et Action Logement Bruxelles mettent aussi en évidence la problématique des femmes confrontées à des violences conjugales. Quitter un foyer dans lequel elles sont en danger devient pour elles une question de sécurité. Mais ces femmes se retrouvent doublement victimes : incapables de payer la caution pour une habitation décente, certaines se résolvent à emménager dans un espace insuffisant ou inadapté, tandis que d’autres renoncent à se mettre à l’abri. 

Les deux associations évoquent enfin les difficultés engendrées par le sans-abrisme, le manque d’intimité dans les logements temporaires, les lieux d’accueil ou les institutions sanitaires, ou encore la situation des travailleuses domestiques qui dorment chez leur employeur : "Toutes ces formes de sans-abrisme sont très peu visibles alors qu'elles touchent énormément de femmes, contribuant à invisibiliser ces réalités."

Il reste beaucoup à faire pour combattre ces inégalités et faciliter l’accès au logement pour tous. Une pétition en faveur de la baisse des loyers à Bruxelles a été lancée par Action Logement Bruxelles.


(1) "Les problèmes de logement touchent en particulier les femmes (carte blanche)", Le Vif, 16 février 2021.

Pour en savoir plus ...

Pétition en ligne : actionlogementbxl.org