Retour à Habitat

Liège fait la chasse au radon        

(c)iStock (c)iStock

Afin de tester leur habitation, la Province de Liège propose à ses citoyens d’acquérir à prix réduit un détecteur de radon, un gaz potentiellement cancérigène.


Chaque année, du 1er octobre au 31 décembre, l’Agence fédérale de Contrôle nucléaire (AFCN), la Cellule Régionale d'Intervention en Pollution Intérieure de Bruxelles Environnement (CRIPI) et les cinq Provinces wallonnes - via leurs Services d’Analyse des Milieux Intérieurs (SAMI/LPI) – organisent une campagne de dépistage du radon afin de sensibiliser la population. Le radon est un gaz naturel incolore, inodore et insipide qui s’infiltre dans les habitations via le sous-sol par les fissures, les équipements sanitaires ou encore les approvisionnements d'eau. Lorsqu’il est inhalé, le radon peut, à terme, provoquer le cancer. C'est d'ailleurs la deuxième cause de cancer du poumon dans notre pays. On retrouve le radon dans les sous-sols à roche dure, schisteuse et altérée. La Province de Liège et plus précisément le sud du sillon Sambre et Meuse est donc une région particulièrement touchée.
Pour connaître l'exposition au radon d'une habitation, une seule méthode : faire un test à domicile, à l'aide d'un petit tube en plastique de la taille d'un rouge à lèvres. Ce dernier doit être placé pendant trois mois dans la pièce du rez-de-chaussée la plus fréquentée de la maison, le plus souvent une chambre à coucher ou le salon. Ensuite, il doit être renvoyé pour analyse vers le Service d'Analyse des Milieux Intérieurs (SAMI) de la Province de Liège. L'appareil délivre alors un résultat en Becquerel/ m3, unité correspondant à une désintégration par seconde du noyau atomique. La Belgique s’aligne sur une directive de l’Union européenne qui fixe à 300 Bq/m³ le niveau à partir duquel il est indiqué d’agir dans les constructions existantes. Le niveau à atteindre après une remédiation ou dans une construction neuve est quant à lui fixé à 100 Bq/m³. Pour rappel, le SAMI, peut se rendre gratuitement – à la demande d’un médecin généraliste – au domicile des patients souffrant de pathologies suspectées d'être liées à l'habitat. La commande d’un détecteur s’effectue via le site web actionradon.be, dans la limite du stock disponible.

Pour en savoir plus ...

Plus d’infos sur le site fanc.fgov.be ou via le Laboratoire de la Province de Liège : labo@provincedeliege.be ● 04/279.77.36.