Loisirs

Eté insolite : l'aventure en miniature

Vivre une aventure façon into the wild au coin de la rue ? C’est ce que propose le concept de micro-aventure, imaginé par l’auteur anglais Alastair Humphreys, qu'il définit comme "une aventure courte, abordable et réalisable par tout le monde".

1 min.
© iStock
© iStock
Sandrine Warsztacki

Sandrine Warsztacki

Nul besoin de se perdre dans les étendues sauvages, d’investir dans une veste high-tech (haute technologie) ni une balise GPS dernier cri. Avec un peu d’imagination, un jardin de ville peut se transformer en terrain d’exploration pour un bivouac en famille, ou un bois modeste en forêt mystérieuse pour une marche nocturne... Pour les baroudeurs de la proximité, l’aventure est d’abord un état d’esprit, un regard neuf que l’on porte sur son environnement pour en redécouvrir les trésors cachés. Et quoi de plus naturel que le jeu pour renouer avec notre âme d’enfant ? Dansun guide sur "l’art de voyager sans partir loin" (1), les auteurs du célèbre Lonely Planet invitent les lecteurs à s’adonner à une partie de Trip Pokele joueur qui gagne aux dés choisit destination et mode de transport. Autre défi : se lancer dans l’exploration de sa propre ville sans aucun argent.

Blogs, chaîne YouTube, documentaires... Depuis une petite dizaine d’années, la destination "micro-aventure" séduit un nombre croissant d'adeptes, jusque dans notre petit royaume, où la ville de Rochefort lui consacrait récemment un festival. La prise de distance avec le tourisme de masse et la nécessité de réduire les trajets en avion ont contribué au succès de cette forme originale de tourisme local. La pandémie aussi est passée par là. Pendant le confinement, les vidéos humoristiques de sportifs racontant comment transformer une cage d’escalier en piste d’ultra trail ou se lancer dans l’ascension du "mont balcon" ont connu leur quart d’heure de gloire sur les réseaux sociaux (2). Des micro-aventuriers de l’extrême en quelque sorte.


(1) L'Art de voyager sans partir loin, Lonely Planet, 2019
(2) "Le domicile, nouveau terrain de jeux des micro-aventuriers", Hélène Michel et Dominique Kreziak, The Conversationmars 2020

Pour en savoir plus ...

>> Les micro-aventures n’ont de limite que celles de votre imagination. Voici quelques sources d’inspiration.


- Le camping sauvage n'est pas autorisé en Belgique, mais il existe quelques zones de bivouac aménagées le long de certains grands itinéraires pédestres • walloniebelgiquetourisme.be > sentiers de grande randonnée • 071/14.34.83


- Toujours pour le bivouac, le site welcometomygarden.org rassemble un réseau de citoyens qui ouvrent gratuitement leur jardin aux randonneurs et cyclistes adeptes du slow travel (voyage lent).


- Le Pack and Raft est un bateau pneumatique qui se plie pour entrer dans un sac à dos. Il permet de combiner rando et navigation. On peut notamment en louer ou participer à une journée découverte dans le parc des deux Ourthe • packandraft.be