Retour à Vivre ensemble et citoyenneté

Des loisirs accessibles pour tous les enfants

Le Monde d'Ayden : une plaine de jeux intérieure inclusive adaptée aux enfants en pleine santé et aux enfants porteurs de handicap.
© Le Monde d'Ayden Le Monde d'Ayden : une plaine de jeux intérieure inclusive adaptée aux enfants en pleine santé et aux enfants porteurs de handicap.
© Le Monde d'Ayden

Des espaces ludiques et inclusifs,  quelle que soit la difficulté motrice ou le handicap intellectuel d'un enfant : une utopie ? Pas pour Lou Garagnani, qui a ouvert en septembre dernier la plaine de jeu intérieure le Monde d'Ayden, ni pour Jeanne Hupin, coordinatrice de la ludothèque Luape.


"Il n'y a pas toujours besoin de grandes adaptations pour que le jeu soit accessible à tous les enfants, commence Lou Garagnani en désignant les marches du toboggan arrimé au bateau pirate, installé au centre de l'espace Le Monde d'Ayden. Nous y avons juste ajouté des prises aux mains. Les enfants à mobilité réduite peuvent alors grimper !"

Tania, 10 ans, se rend régulièrement au Monde d’Ayden avec son frère Diego, atteint de troubles autistiques. Elle adore y passer un moment avec des amis et échanger avec d’autres familles qui vivent au quotidien avec un enfant porteur de handicap. Permettre à tous les enfants de jouer ensemble est vraiment porteur de sens pour elle. "Le mélange entre les enfants se déroule très bien. Je vois des enfants s'entraider. Certains se mettent à quatre pattes pour jouer avec d'autres qui ne savent pas se mettre debout," confirme Madison, éducatrice et étudiante en orthopédagogie.

Tania, 10 ans, se rend régulièrement au Monde d’Ayden avec son frère Diego, atteint de troubles autistiques. Elle adore y passer un moment avec des amis et échanger avec d’autres familles qui vivent au quotidien avec un enfant porteur de handicap. Permettre à tous les enfants de jouer ensemble est vraiment porteur de sens pour elle. "Le mélange entre les enfants se déroule très bien. Je vois des enfants s'entraider. Certains se mettent à quatre pattes pour jouer avec d'autres qui ne savent pas se mettre debout," confirme Madison, éducatrice et étudiante en orthopédagogie.

À l'initiative de parents

Lou Garagnani a trois enfants dont Ayden, 5 ans, né avec une maladie génétique rare. Trouver un lieu de loisir adapté à toute la fratrie n'était pas facile. En 2019, elle se lance un pari fou : rénover un vieux garage à Uccle de 480 m2 pour en faire une plaine de jeux intérieure inclusive adaptée aux enfants en pleine santé et aux enfants porteurs de handicap. Cette période n'est pas facile pour cette jeune maman entrepreneuse : "Nous n'avons pas de subsides. En ce moment, nous avons besoin de plus de personnel pour encadrer les enfants mais les rentrées financières ont drastiquement diminué. Il faut s'accrocher pour garder le cap."

La bibliothèque inclusive de LUAPE

© Luape

La ludothèque Luape, à Woluwe-Saint-Pierre, s'est également construite autour d'une initiative parentale : "L'aventure a commencé dans un garage en 1983 grâce à des parents d'enfants porteurs d'un handicap, précise Jeanne Hubin. Une dizaine d'années plus tard, l'opportunité s'est présentée de s'installer dans un bâtiment du parc Parmentier qu'il a fallu complètement aménager. Aujourd'hui, l'asbl compte deux ergothérapeutes, un animateur, un assistant administratif et des bénévoles."

Un droit comme les autres

L'article 31 de la Convention internationale relative aux droits de l'enfant mentionne que tout enfant a "droit au repos et aux loisirs, de se livrer au jeu et à des activités récréatives propres à son âge et de participer librement à la vie culturelle et artistique". L'asbl Inclusion (1) précise sur son site qu'une transformation qualitative et en profondeur des lieux de vie collectifs en général est nécessaire pour permettre une accessibilité universelle. Lieu de socialisation et d'épanouissement personnel, les activités de loisirs ont toute leur importance dans le développement des enfants et se doivent également d'être accessibles. "Il y a malheureusement peu d'endroits adaptés à tous les enfants, constate Lou Garagnani. Certains parents ne trouvaient pas de structures correspondantes à leurs besoins avant de venir au Monde d'Ayden."

Si l'inclusion demande certes des adaptations (des lieux et de certaines activités, dans la formation des encadrants…), elle est pourtant possible, comme en témoignent ces deux initiatives.

Au Monde d’Ayden, de l'ergonomie des jeux au revêtement du sol, en passant par l'aménagement des toilettes et la configuration des lieux, tout a été pensé dans les moindres détails pour permettre aux enfants de s'amuser en tout sécurité. "Un panneau explicatif présente chaque espace, en trois langues mais aussi en langue des signes, renchérit Lou Garagnani. Les pictogrammes sont indispensables pour les enfants qui ne savent pas lire ou qui ont des difficultés de compréhension à la lecture." Certaines activités sont ingénieuses et simples à la fois : une table lumineuse avec du matériel aimanté permet de faire des constructions facilement sans devoir emboiter les éléments.

Le dosage de luminosité a beaucoup d'importance selon la fondatrice du lieu : "Ayden est vite gêné par la lumière extérieure. J'ai donc été attentive à ce qu'il n'y ait pas de lumière directe dans l'espace, certaines fenêtres sont occultées par des films de couleur. Les spots lumineux sont modulables et adaptables à l'atmosphère que nous souhaitons créer."

L'équipe de Luape adapte des jeux existants de mille façons : en agrandissant les supports, en améliorant les contrastes, en utilisant des dés plus grands ou en rendant des pions tactiles, en proposant des aides techniques pour les instruments de musique. Othello est un jeu de réflexion qui se joue sur un plateau unicolore de 64 cases (un othellier) avec des pions bicolores (noirs d’une face, blancs de l’autre). Dans les ludothèques classiques, ce jeu est disponible dans sa forme commercialisée mais à la ludothèque, il a été légèrement transformé : "Le plateau de jeu est plus grand et on a ajouté des cadres en bois qui définissent les cases afin que les pièces ne bougent pas, détaille Jeanne Hubin, coordinatrice. Les pions sont plus gros et sur la face noire, on sent une petite boule en relief qui permet d'identifier facilement la couleur du pion. Ces modifications permettent à tous les enfants d'y jouer sans qu'un handicap visuel par exemple ne soit un frein." Le personnel et les stagiaires sont très imaginatifs puisqu'ils créent aussi leurs propres jeux.

Multisensoriel

Que ce soit à la plaine de jeux ou à la ludothèque, la dimension sensorielle est particulièrement mise en avant. Les deux lieux proposent un espace Snoezelen (2). Au Monde d'Ayden, Yousra aime cette pièce spécifique car elle favorise la détente et le bien-être grâce à de gros poufs moelleux, des tiges lumineuses de fibres optiques, des bâtons de pluie, une colonne à bulles illuminée avec des poissons (en plastique) colorés.

Autre attraction phare de la plaine de jeux, l'écran géant posé à même le sol. Des images d'animaux et de paysages défilent aléatoirement. Les enfants s'asseyent ou se couchent sur l'écran et ils sont en interaction avec les jeux de lumière : ils peuvent nager dans les vagues, monter sur le dos d'un poisson, s'étendre sur le sable…

Pour Florien, éducateur à mi-temps, c'est un projet novateur qui éveille et enrichit les sens des enfants : "J'aime travailler sur les lumières, les matières, les images. Tout est fait pour que les enfants se sentent bien et en confiance, quel que soit leur profil."

Ces deux initiatives laissent une place importante aux échanges parents-enfants, à la perspective de passer un moment de plaisir avec son enfant ou de prendre une petite pause pendant que les plus jeunes s'amusent. Cela permet également d'offrir aux parents un moment de répit, une bouffée d'air, encore plus nécessaire en cette période de crise sanitaire. L'accueil informel des familles est mis entre parenthèses actuellement mais l'objectif est bien, pour ces associations, de reprendre cela dès que possible.

(1) inclusion-asbl.be/revendications/secretariat-politique/desinstitutionnalisation-nos-revendications-inclusion-asbl

(2) L'espace Snoezelen de Luape n'est pas accessible en cette période de crise sanitaire.

Des prénoms d'emprunt ont été utilisés pour les enfants.

Pour en savoir plus ...

Le Monde d'Ayden est accessible pour les institutions (par "bulle") et pour les particuliers les mercredis après-midi et les week-ends uniquement pour les enfants.

02/850.57.65 · info@lemondedayden.be · lemondedayden.be · rue de Boetendael 164 à 1180 Uccle · uniquement sur réservation · 20 EUR par demi-journée (les enfants sont encadrés par les éducateurs, l'entrée sera de 12 EUR lorsque les parents pourront à nouveau accompagner)

 

La ludothèque Luape est accessible pour les institutions (par "bulle"). Une animation est proposée le mercredi après-midi uniquement pour les enfants de 3 à 10 ans. Les particuliers peuvent louer des jeux pour les tester à la maison.

02/772.75.25 · info@luape.org · luape.org · avenue E. Parmentier 19 à 1150 Woluwe-Saint-Pierre (dans le fond du parc Parmentier) · 5 EUR pour les animations du mercredi uniquement sur réservation · 10 EUR par an pour la location de maximum 2 jeux par quinzaine + frais de location qui varient de 1 EUR à 7,50 EUR par jeu · En cette période Covid-19, location de jeux le mercredi de 14h à 16h45 et le samedi de 10h à 12h30 (une semaine sur deux)

D'autres initiatives pour des loisirs inclusifs

D'autres acteurs travaillent également sur cette thématique. Voici encore quelques exemples non exhaustifs.

Par son projet Bruxelles-Intégration, créé en 2005, Badje tend à développer l’inclusion (en nombre et de qualité) d'enfants porteurs de handicap dans l'accueil extrascolaire bruxellois (plaines et séjours de vacances, clubs de sport, ateliers créatifs, mouvements de jeunesse…). L’inclusion extrascolaire permet d'accueillir des enfants en situation de handicap au sein de milieux d’accueil extrascolaire non spécialisés, avec des enfants du même âge et n’ayant pas de handicap.

Les groupes de mouvement de jeunesse (1) sont de plus en plus nombreux à accueillir des enfants en situation de handicap dans leurs unités.

Dans une même démarche d'inclusion, Ocarina propose des séjours en intégration (2) et des séjours d'animation pour des jeunes porteurs d’un handicap (Anijhan). Les prochains séjours sont prévus en été.

Plus d’infos : ocarina.be

Thème et lieu

 

Dates

Âges

Multi-activités à Maasmechelen

Anijhan

Du 2 au 9 juillet

 

Du 6 au 13 août

 

De 10 à 21 ans

Nés entre 2000 et 2011

Séjour à la ferme à Juseret

En intégration

Du 3 au 10 juillet

 

Du 10 au 17 juillet

 

Du 31 juillet au 7 août

 

De 7 à 12 ans

Nés entre 2009 et 2014

Séjour équitation à Marchin

En intégration

Du 11 au 18 juillet

De 9 à 11 ans

Nés entre 2010 et 2012

Séjour cirque à Chevetogne

En intégration

Du 18 au 25 juillet

De 9 à 15 ans

Nés entre 2006 et 2012

Séjour mer à Coxyde

En intégration

Du 24 au 31 juillet

De 7 à 11 ans

Nés entre 2010 et 2014

Séjour à la ferme à Chêne

En intégration

Du 24 au 31 juillet

De 7 à 10 ans

Nés entre 2011 et 2014 (nés entre 2007 et 2014 pour l'intégration)

Séjour sur l'eau à Nieuport

En intégration

Du 24 au 31 juillet

De 13 à 14 ans

Nés entre 2007 et 2008

Séjour à Louvain-La-Neuve

Anijhan

Du 31 juillet au 7 août

De 7 à 21 ans

Nés entre 2000 et 2014

(1) guides.be · lesscouts.be · patro.be

(2) Article "Séjour en intégration : faire de la diversité une richesse" dans le journal En Marche du 2 juillet 2020

Le service Sila

Le service de loisirs inclusifs permet d'accompagner toute personne en situation de handicap dans la recherche de loisirs inclusifs. Actif depuis 2019, il a également pour mission d'organiser des activités inclusives au sein de la ludothèque Luape et de sensibiliser les professionnels de loisirs. Il a par exemple permis d'aboutir à l'inclusion hebdomadaire d'un enfant dans un cours de dessin au sein d'un centre culturel.

SILA-Luape asbl : av. Edmond Parmentier 19 à 1150 Bruxelles · 02/772.75.25 · info@sila-luape.org · sila-luape.org · 2 EUR par mois