Vivre ensemble

En vacances avec des personnes en situation de handicap

Participer comme volontaire à des séjours organisés par Altéo, c'est permettre à des personnes en situation de handicap de profiter de vacances comme tout le monde. C'est aussi une occasion unique de vivre une expérience humaine en or et de faire des rencontres inoubliables. Témoignages.

3 min.
"On reçoit bien plus des personnes handicapées qu'on ne leur donne." (c)Altéo
JD

JD

Depuis qu'elle a goûté au volontariat lors d'un séjour organisé par Altéo, Caroline ressent le besoin de s'accorder ces parenthèses régulières dans sa vie active. "Ces moments intenses passés avec des personnes extraordinaires m’apprennent beaucoup et m’aident à me recentrer sur l'essentiel. À chaque fois, après quelques jours passés dans notre 'bulle Altéo' à nulle autre pareille, j’en ressors ressourcée et pleine d’énergie. J'encourage chacun à vivre cette expérience au moins une fois dans sa vie."
Liliane, quant à elle, s'est lancée dans l'aventure Altéo il y a juste dix ans. "Je n'aurais jamais pensé que cela allait remplir ma vie de pensionnée et me procurer autant de plaisir, s'exclame-t-elle. Liliane participe à trois, quatre séjours par an en tant qu'infirmière, un métier qu'elle a exercé en hôpital durant sa carrière. Ses missions ? Assurer le suivi médical des vacanciers, contrôler la prise de médicaments, soutenir les autres volontaires dans les actes de nursing, réaliser les éventuels actes infirmiers et premiers secours... "C'est une responsabilité importante et je suis heureuse de pouvoir continuer à exercer mes compétences. Mais je participe aussi aux autres activités". Ce qui motive Liliane ? "On reçoit bien plus des personnes handicapées qu'on ne leur donne, en fait. Leurs yeux qui pétillent, leurs rires, leur curiosité qui s'anime lors de balades, d’activités, de visites, cela me touche énormément. Pour beaucoup de personnes, les séjours Altéo représentent la seule opportunité de s'évader de leur quotidien. Or, ces séjours ne sont possibles que grâce à l’implication de nombreux volontaires".

Oser se lancer

"J'ai peur de ne pas être à la hauteur". "Le monde du handicap m'est totalement inconnu". "Je n'ai pas d'expérience particulière dans l'animation". Autant d'appréhensions légitimes qui se dissipent bien vite une fois le pas franchi. "On ne nous lâche pas dans l'aventure comme cela, sans soutien, précise Hélène, qui a participé à son premier séjour en Haute-Savoie cet hiver, entraînée par un collègue. Chaque accompagnateur est référent de plusieurs vacanciers. Les nouveaux sont épaulés par les plus expérimentés pour aider aux gestes de la vie quotidienne. On s'entraide. Et puis, on a aussi la chance de suivre des formations. Par exemple, lors de la formation donnée par une ergothérapeute de Solival sur la manutention, on a testé la manipulation d’une chaise roulante, le déplacement d'une personne dans son lit ou le transfert du lit à la chaise. Au terme de la journée, on se dit que c’est bien plus simple qu’il n’y paraît. Il y a des tas de trucs et astuces pour porter une personne sans lui faire mal ni se blesser soi-même. C'est vraiment utile".
Marie-Cécile témoigne du même enthousiasme. "Quelques jours avant le départ, j'ai pu rencontrer toute l'équipe. Cela m'a fourni des points de repère et retiré du stress. Je me suis sentie à l'aise tout de suite et j'étais impatiente de partir. Sur place, j'ai été très bien encadrée. L'organisation était super, dans tous les domaines. L'équipe était dévouée et l'ambiance formidable. Je n'attends qu'une chose : repartir dès que possible !"

Être volontaire lors de séjours Altéo

• Il n'y a pas de profil-type pour être volontaire. La seule obligation est d'avoir au moins 18 ans. Aucune compétence particulière n'est exigée. Altéo recherche aussi des infirmiers et infirmières pour assurer le suivi médical des vacanciers, en étroite collaboration avec le coordinateur du séjour et les autres volontaires.
• Un engagement volontaire peut se faire pour un seul séjour par an (environ une semaine) et selon ses possibilités et souhaits (période de l’année, public spécifique, lieu…).
• Le volontaire bénéficie d'un accompagnement personnalisé au sein du mouvement pour qu'il trouve sa place et s'épanouisse dans son engagement.
• Altéo propose une formation adaptée, axée sur des thèmes spécifiques : l'approche du handicap, la manutention, le nursing, les relations et l'écoute. Il n'est pas indispensable d'avoir suivi le cycle complet avant le premier séjour.
• La participation aux séjours organisés en Belgique est entièrement gratuite. Pour les vacances à l'étranger, 1/4 à 1/3 du prix du voyage est à la charge du volontaire (gratuité pour l'infirmier). Une couverture d'assurance est offerte.
• Certains employeurs accordent des congés rémunérés aux salariés/fonctionnaires pour accompagner bénévolement des séjours de personnes malades, handicapées ou dépendantes. C'est le cas de la MC et de ses mouvements qui octroient aux membres du personnel dix jours de congés payés supplémentaires par an.

>> Envie de rejoindre l’aventure ou juste d’en savoir plus ? Contactez sans plus attendre l'équipe d'Altéo de votre région ou visitez le site internet d'Altéo.