Retour à Vivre ensemble et citoyenneté

Faire des choix aujourd’hui pour vivre mieux demain

Au cours de sa vie, chaque personne est amenée à faire des choix. Avec l'âge vient parfois la perte d'autonomie, mais le droit à pouvoir orienter sa vie selon ses besoins et attentes ne doit pas pour autant disparaître. Énéo, mouvement social des aînés, promeut le maintien du droit de choisir de toute personne, quels que soient son âge et son état de santé. Dans cette optique, il propose aujourd'hui un nouveau guide intitulé "Mes choix de vie".


La capacité d’agir sur sa vie – moteur de l’action collective et source de renforcement de l’estime de soi – doit être préservée au maximum pour tous. Pourtant, beaucoup n’envisagent pas qu’un jour, ils ne seront peut-être plus en mesure de poser des choix. En effet, en perte d’autonomie, en capacité limitée de décider pour soi-même, ou simplement jugé trop âgé… d’autres pourraient décider pour eux, avec le risque de ne pas tenir compte de leurs besoins. Devant cette perspective, prendre des dispositions dès aujourd’hui pour l'avenir paraît essentiel. Mais c'est un processus long qui mérite réflexion, comme en témoigne Annette, 63 ans : "Une fois les enfants partis, nous avons commencé, mon mari et moi, à nous poser des tas de questions sur notre avenir. Où vivre à deux ? Pourquoi pas avec d’autres, pour être chez soi mais entourés ? Notre logement est trop grand, trop lourd à gérer. Il faut se questionner tant qu’il est encore temps. Plus tard, on n'a plus l’énergie de faire ses valises et l’on reste dans un habitat inadapté."

Un guide pour l'avenir

Énéo a donc édité le guide "Mes choix de vie", qui invite quiconque avançant en âge à se projeter dans des choix importants dès aujour­d’hui, pour vivre et envisager plus sereinement l’avenir. Énéo part du principe que la maladie, le handicap ou le grand âge ne doivent pas, dans la mesure du possible, constituer un frein pour prendre des décisions qui concernent tout le monde. Pour le mouvement, l’aîné peut éviter une certaine dépossession en prenant des dispositions en accord avec ses souhaits, ses besoins, ses valeurs… Rester aux commandes de sa vie, c’est garantir autant que possible de continuer à vivre pleinement au plus près de ses aspirations.

Place à la réflexion

Pour mettre en place ce guide, Énéo s'est basé sur son "carnet relais", édité par certaines antennes régionales du mouvement et baptisé aussi "testament de vie". Ce carnet offre la possibilité à toute personne de faire en sorte que ses volontés et souhaits soient respectés à la lettre, surtout si elle se trouvait dans l'impossibilité de les exprimer. Sans valeur juridique, ce carnet est personnel et relève d’une démarche volontaire et anticipative. Il aide la personne à se prémunir de situations qu'elle ne souhaite ni vivre, ni subir et qui porterait atteinte à son bien-être, comme à sa dignité. Le carnet permet de consigner des dispositions en tous genres : données administratives, règlementaires et personnelles,... Chaque année, ce carnet doit être réactualisé, car ce qui convient aujour­d’hui ne sera peut-être plus d’actualité dans quel­ques années. Par ailleurs, certains formulaires, comme celui relatif à l’euthanasie, doivent être renouvelés sous peine d’être non valables.

Avant d'entamer ce type de démarche, il faut pouvoir se projeter dans un futur que l'on ne connait pas, qu’il s’agisse de sa santé, des soins qui devraient être dispensés, de l’endroit où l'on aimerait vivre, de la manière dont on aimerait régler sa fin de vie, etc. Et prendre également conscience que ce type de décisions peut avoir parfois des répercussions sur ses proches, ses enfants, ses voisins… et sur son propre avenir.

Pour en savoir plus ...

Le guide est en téléchargement libre sur le site www.eneo.be/meschoix. Des animations sur le sujet sont organisées sur l’ensemble du territoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles, d’ici à fin novembre. Infos sur le même site.