Retour à Vivre ensemble et citoyenneté

Séjour en intégration : faire de la diversité une richesse

© S. Cosentino
Une partie du groupe durant le séjour d'équitation. © S. Cosentino
Une partie du groupe durant le séjour d'équitation.

Un environnement chaleureux, des animateurs bienveillants, des activités amusantes et enrichissantes, une vie de groupe pleine de découvertes… : c’est tout cela - et davantage encore - qu’offre Ocarina (anciennement Jeunesse & Santé) aux enfants et jeunes qui participent à ses séjours et ses plaines. Reportage à Spa, lors d’un séjour en intégration proposé pendant les vacances de Carnaval par l’organisation de jeunesse partenaire de la MC.


C’était avant le confinement. Un épais manteau de neige recouvrait l’Ardenne. Dans le gîte de la Fermette à Spa, une vingtaine d’enfants posaient joyeusement leurs valises pour entamer un séjour d’équitation. Dans le groupe, encadré par cinq animateurs, trois participants sont porteurs d'un handicap léger. "À leur arrivée, certains enfants ignoraient qu'il s'agissait d'un séjour en intégration, ce qui les a surpris, confie Honorine, animatrice et éducatrice A2. Il a fallu un temps d'adaptation à chacun. Finalement, l'entente est excellente dans le groupe !"

Soën a dix ans. Il n'apprécie pas les légumes mais les mange tout de même sur la pizza cuite sur place proposée lors du repas de midi. Par contre, il adore s'occuper des chevaux. "Au début, nous nous demandions comment il allait réagir avec le cheval, avoue Honorine, mais nos craintes ont vite été dissipées. C'est incroyable de voir comme il se détend lorsqu'il est au manège."

Quant à Damien, c'est un rigolo, il taquine sans cesse ses copains. Du haut de ses neuf ans, il n'aime pas se presser… il faut alors toujours bien lui confirmer les horaires des activités et lui accorder plus de temps pour se préparer... Après tout, ce sont des vacances pour tout le monde !

L'accueil de tous est un défi qui se joue au quotidien. Wesley, le responsable du séjour, et les quatre animatrices mettent tout en œuvre pour que les enfants soient les plus autonomes possible. "Si un jeune n’est pas en mesure de s’habiller, de se laver ou de se déplacer, un animateur l’aide bien sûr, mais toujours dans le respect de sa personne et de sa pudeur", ajoute Wesley. Il faut parfois formuler les consignes différemment pour s'assurer qu'elles soient bien comprises. Mais nous faisons en sorte que les enfants puissent tous participer aux activités organisées."

Des animateurs formés

Pour aider les animateurs à s’investir dans l’accueil et l’animation des enfants et jeunes porteurs de handicap, Ocarina propose une formation spécifique "AniJHan" (animation de jeunes porteurs d’un handicap) qui s’ajoutent au brevet d’animateur (1). Elle met aussi à leur disposition une boite à outils réalisée avec des professionnels et associations du secteur (Altéo, Gratte, Résonnance, Similes, la Ligue Braille). Autant d’informations, de pistes de réflexion ou de conseils utiles pour les animateurs des séjours en intégration et des séjours spécifiques "AniJHan". Laura et Solédhie ont, toutes deux, suivi la formation "AniJHan". Elles y ont été sensibilisées, par exemple, à l'importance de se référer à la fiche santé qui accompagne chaque enfant. "Une vraie plus-value", estime Wesley.

Attentifs à ne pas limiter l'enfant à son handicap, les animateurs sont unanimes : "Ces enfants nous épatent par leur personnalité et leur capacité d'adaptation ! Il y a un véritable partage et beaucoup d’entraide dans le groupe," confirme Wesley. Par exemple, Marie a proposé à Soën de le porter sur son dos pour traverser les talus et chemins enneigés qui mènent au manège. À Ocarina, on considère la diversité et la différence comme une richesse plutôt que comme un obstacle.

Nous donnerons le mot de la fin à Fine, 11 ans, qui adore raconter ses aventures à toutes les personnes qu'elle croise, en passant naturellement du néerlandais au français. Comme tous les enfants, elle n'aime pas quand les animateurs rappellent les limites mais elle admet qu'elle avait fait une bêtise la veille. "Je m'amuse beaucoup et c'est un super séjour", raconte-elle, un grand sourire aux lèvres.


(1) À partir de 16 ans, un jeune qui souhaite devenir animateur à Ocarina doit suivre une formation composée de sessions théoriques et de stages pratiques (en deux ans). Celle-ci permet d’obtenir un brevet d’animateur de centre de vacances reconnu par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Les séjours de l'été

Les séjours en intégration accueillent des enfants et des jeunes, qu'ils soient porteurs de handicap ou non. Les séjours "AniJHan" sont réservés aux enfants et aux jeunes porteurs d'un handicap.

Plus d’infos sur ocarina.be

Séjour

Thème

Age

Période

 

Coxyde

Multi-activités

7-12

Du 11 au 18 juillet

Intégration

Juseret - ferme du Monceau

Ferme

7-12

Du 11 au 18 juillet

Intégration

Chêne - ferme de la Géronne

Ferme

7-10

Du 11 au 18 juillet

Intégration

Chevetogne Maison Forestière

Cirque

9-15

Du 18 au 26 juillet

Intégration

Maasmechelen

Multi-activités

6-21

Du 21 au 26 juillet

AniJHan

Chêne - ferme de la Géronne

Ferme

7-10

Du 25 juillet au 1 août

Intégration

Juseret - ferme du Monceau

Ferme

7-12

Du 1 au 8 août

Intégration

Maasmechelen

Multi-activités

10-21

Du 7 au 14 août

AniJHan

Hastière

Nature

7-15

Du 16 au 22 août

Intégration